Le policier Dany Harvey.

Le policier Dany Harvey encore suspendu

Le policier de la Sécurité publique de Saguenay, Dany Harvey, aurait à nouveau été suspendu par son employeur. Après avoir été acquitté, il y a près de trois semaines, de l'accusation de voies de fait sur un mineur qui pesait contre lui, le policier ferait maintenant l'objet d'une enquête en déontologie.
Le policier Harvey était suspendu depuis le mois de décembre 2014, puisqu'il devait répondre à des accusations de voies de fait. Bien qu'il ait été acquitté et invité à réintégrer son poste, voilà qu'il a de nouveau été sommé de rester chez lui, avec solde.
Selon des sources dignes de foi, le service de police n'aurait pas apprécié que Dany Harvey mette en doute l'intégrité de ses supérieurs au cours du procès. Une nouvelle enquête interne aurait donc été entreprise. 
Procès
Le policier a été arrêté en décembre 2014 à la suite d'une plainte de voies de fait sur un enfant d'âge mineur.
L'événement était survenu dans une école de Saguenay. Au lendemain des gestes reprochés, l'agent avait été arrêté et suspendu. Dans son jugement rendu le 7 septembre dernier, le juge Paul Guimond a conclu que l'accusé avait réussi à soulever un doute raisonnable et qu'il n'avait pas utilisé une force excessive auprès de l'enfant.
Lors du procès, l'avocat de l'accusé, Me Jean-Marc Fradette, a laissé entendre qu'il y avait un conflit d'intérêts entre l'accusé et l'enquêteur Marc Sénéchal (qui a mené le dossier de l'arrestation du policier), une histoire remontant à l'époque où Marc Sénéchal était président de la Fraternité des policiers et policières de Jonquière. Le juge Guimond avait toutefois affirmé que le tribunal ne pouvait reprocher quoi que ce soit à l'enquêteur Sénéchal. 
On ignore si ce dernier est lié à la nouvelle enquête concernant le policier Dany Harvey.