Shouka et Milak ont découvert l’habitat pour une première fois, devant les visiteurs.

Le petit Shouka plonge devant les visiteurs

Dix jours après l’ourson Kinuk, c’était au tour du petit Shouka de découvrir son nouvel habitat vendredi au Zoo sauvage de Saint-Félicien, vendredi. En compagnie de sa maman, Milak, l’ourson a attendri les visiteurs réunis, confirmant que le nouveau duo ourse-ourson fera tourner bien des têtes au cours de la nouvelle saison.

Le petit Shouka, né le 10 décembre, est sorti en compagnie de sa mère, qui découvrait, elle aussi, l’habitat pour une première fois devant les visiteurs du site.

Le petit mâle a fait vivre un beau moment aux personnes réunies. Il a profité des installations après avoir longuement hésité.

«Les deux côtés de l’habitat sont assez différents en termes de roches, de pentes et d’herbes. Le petit devait emprunter un petit chemin au-dessus de la chute. Il avait peur. Il voulait suivre sa mère, mais il reculait et criait à sa maman. Elle revenait, le rassurait, puis repartait, mais le petit hésitait encore. Ils ont recommencé quatre ou cinq fois. Il a fini par traverser et lorsqu’il a découvert le bassin d’eau, il a plongé», raconte Christine Gagnon, biologiste du Zoo sauvage de Saint-Félicien.

Cette dernière est convaincue que les visiteurs vont prendre plaisir à découvrir la différence de caractère entre les deux duos maman-petit. «L’autre femelle, Aisaqvak, est protectrice, même trop. Son ourson, Kinuk, la suit partout et dès que le petit s’éloigne un peu, elle le ramène. Milak est calme. Shouka va explorer. Elle le suit de loin. Ça va vraiment être beau de voir la différence. Je pense que les gens vont passer beaucoup de temps à les observer.»

Vendredi, Shouka et sa maman ont plongé dans l’eau. Quand ils sont sortis, ils se sont roulés dans la terre. La maman a ensuite nourri son bébé.

«On voit qu’ils sont bien. C’est du bonheur.»

Shouka et Milak ont découvert l’habitat pour une première fois, devant les visiteurs.