Le père Noël visite le Zoo sauvage de Saint-Félicien

Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
La magie de Noël n’est pas que l’affaire des petits et des grands. Le père Noël a prolongé son passage au Lac-Saint-Jean afin de visiter, jeudi, le Zoo sauvage de Saint-Félicien. Il s’agit maintenant d’une visite grandement attendue qui s’inscrit dans les traditionnelles activités des Fêtes de plusieurs familles.

Après avoir distribué des cadeaux aux humains au cours des derniers jours, le père Noël a remis, jeudi après-midi, de nombreux cadeaux aux animaux. Les habituels lutins avaient été pour l’occasion remplacés par les gardiens animaliers.

L’adjoint à l’éducation David Pagé explique que les cadeaux offerts aux animaux sont en fait des collations qui sortent de l’habituelle alimentation. Ainsi, les ours blancs ont reçu des gâteaux, alors que des glaçons à saveur de fruits ont été distribués aux macaques japonais. Les adorables pandas roux ont, pour leur part, obtenu des collations s’apparentant aux biscuits de pain d’épices. Force est d’admettre que les géladas, les cougars, les lynx et les tigres de l’Amour ont tous été sages, alors qu’ils ont également reçu une partie du festin.

« Le père Noël est un habitué du Zoo sauvage. Tous les ans, généralement le 26 décembre, il fait une visite pendant que ses rennes se reposent dans le Parc des sentiers de la nature avant de repartir au Pôle Nord », souligne M. Pagé.

La directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien, Lauraine Gagnon, a confirmé au Quotidien que la clientèle était au rendez-vous jeudi, et ce, malgré la température plutôt froide.

L’activité marquait le début de la saison hivernale du Zoo sauvage de Saint-Félicien. Ainsi, les visiteurs pourront apprécier le zoo en version hivernale, notamment pendant la période des Fêtes, soit jusqu’au 30 décembre et du 2 au 5 janvier. Mme Gagnon souligne que les visiteurs découvriront les nombreuses espèces tout en profitant de l’animation, des divers services et même en effectuant une balade en train dans le Parc des sentiers de la nature.

La visite du Zoo sauvage de Saint-Félicien pendant la période des Fêtes est devenue une tradition pour plusieurs personnes. Lauraine Gagnon explique que plusieurs détenteurs de passeports reviennent découvrir le site sous un autre regard. Certains en profitent pour y amener la famille, les amis et la visite.