Dominic Gagnon, chef du Parti des citoyens de Saguenay

Le PCS ne s’oppose pas au site choisi

Le chef du Parti des citoyens de Saguenay, Dominic Gagnon, aurait souhaité que la Ville approfondisse les analyses dans le projet du centre multisport, mais n’entend pas lancer de mouvement d’opposition à cette infrastructure qu’il juge nécessaire pour la population.

« Je considérais qu’il était anormal qu’une ville de 145 000 habitants n’ait pas de stade de soccer couvert puisque je suis un partisan des saines habitudes de vie. Je rappelle que la mairesse Josée Néron n’a pris aucun engagement pour ce projet en campagne électorale. Par contre, il y avait possiblement d’autres solutions à évaluer », insiste Dominic Gagnon.

Il fait référence aux structures déployées l’hiver et qui permettent aux joueurs de pratiquer le soccer comme ça se fait à Québec.

Dominic Gagnon a fait des vérifications auprès des utilisateurs et croit qu’il y avait des possibilités. « Les joueurs m’ont dit qu’ils préféraient la structure temporaire en raison de l’éclairage. C’est moins sombre que les structures permanentes comme le stade de l’Université Laval. Ça se fait également aux États-Unis pour de plus grandes surfaces. Il faut aussi regarder la durabilité de ces structures et on en serait possiblement venu à construire un stade permanent dans dix ans », ajoute le chef du Parti des citoyens.

Le moment pour construire est aussi questionné par Dominic Gagnon. Il note que Saguenay a vu son endettement croître rapidement. Le projet de stade nécessitera un règlement d’emprunt de 15 M$ (terrain et participation financière de la Ville). Il rappelle que dans on dernier budget, Saguenay a exigé des contribuables une hausse de taxe largement supérieure à l’inflation.

Malgré les questions et les réserves, Dominic Gagnon juge l’idée d’implanter un centre dans ce secteur intéressante puisqu’elle permet de revitaliser un secteur économique. « Vous le savez, je suis grandement favorable au développement économique. »

Il comprend aussi les associations de soccer qui préfèrent des infrastructures permanentes à des structures temporaires. « Peut-être qu’un jour on déploiera des structures temporaires dans d’autres secteurs de la ville. »

Le Parti des citoyens de Saguenay va garder ses munitions pour le projet d’amphithéâtre au centre-ville de Chicoutimi. Dominic Gagnon a été clair sur ce point. Le projet de la mairesse va rencontrer une vive opposition avec un appel à la signature des registres.