Le PCS demande de reporter la décision à propos des bac bruns

Le Parti des citoyens de Saguenay (PCS) demande aux conseillers municipaux de Saguenay de reporter de quelques mois la décision dans le dossier de la collecte des matières organiques, afin d’instaurer un projet-pilote permettant d’évaluer le système de récupération robotisée proposé par l’entreprise Waste Robotics.

Le PCS « exhorte les conseillers municipaux [à] prendre un certain recul avant d’entériner “à l’aveugle” » la recommandation de la Commission développement durable et environnement de Saguenay qui sera soumise lundi soir aux élus municipaux à l’occasion de la séance régulière du conseil municipal.

« Le PCS en appelle au bon jugement des conseillers municipaux indépendants et demande de reporter de quelques mois la prise de décision finale dans le très controversé dossier des bacs bruns », réclame le chef du parti, Dominic Gagnon, dans un communiqué de presse émis dimanche en soirée.

La commission a posé son choix sur l’option des bacs bruns, une décision annoncée la semaine dernière. Deux séances de consultations publiques sur le sujet avaient été tenues en février et en mars.

Le débat sur la collecte des matières putrescibles a suscité de vifs débats dans les derniers mois. Le chef du PCS, Dominic Gagnon, qui s’était positionné dès la campagne électorale en faveur d’un système de récupération robotisée, estime que la tenue d’un projet-pilote, tel que proposé par l’entreprise québécoise Waste Robotics, permettrait de mieux évaluer les options possibles.

« Alors, pourquoi prendre une décision immédiatement, alors qu’un probable changement de gouvernement pourrait entraîner son lot de subventions en matière d’innovation pour les villes ? L’horizon de 2022 donne amplement le temps de comparer les deux options sur le terrain et prendre ainsi une décision beaucoup mieux éclairée », plaide-t-il.

Il rappelle que Québec a choisi l’option de la collecte par un système de récupération robotisée, après étude. Dominic Gagnon estime qu’à l’instar de différents autres domaines qui misent sur les technologies et la robotisation, la gestion des matières résiduelle doit également prendre un virage technologique.

Le système de Waste Robotics propose un tri dans un centre de transfert intelligent, à partir d’un robot qui extrait les sacs de matière organique, laquelle doit être triée au préalable dans des sacs à cet effet par les citoyens qui les déposent ensuite dans le bac à déchets.