Alex Tyrrell se présente pour le Parti vert dans Roberval. Il s’est prononcé samedi contre le projet de gazoduc qui relierait l’Ontario au Saguenay.

Le Parti vert contre le gazoduc Ontario-Saguenay

Le chef du Parti vert et candidat dans l’élection partielle dans Roberval, Alex Tyrrell, se prononce contre le projet de gazoduc reliant l’Ontario et le Saguenay qui vise à approvisionner une usine de liquéfaction de gaz naturel.

Faisant campagne dans la circonscription laissée vacante par la démission de Philippe Couillard, M. Tyrrell a réitéré l’opposition de son parti à toute nouvelle infrastructure d’énergie fossile.

 «Ce projet-ci va nous lier à l’énergie fossile pendant des décennies de plus. En 2018, on ne devrait pas être en train d’implanter des technologies du passé», affirme celui qui croit que l’on devrait davantage investir dans les énergies vertes.

Le gazoduc dont la construction est estimée à 4,5 milliards de dollars est inutile selon lui et ne représente pas une étape vers une transition énergétique. «Si on voulait remplacer le mazout et l’huile de chauffage, on pourrait le faire tout de suite. On a déjà un surplus d’hydroélectricité ici. Pourquoi ne pas mettre cette énergie-là dans le chauffage?», se questionne-t-il.

Alex Tyrrell participera à un débat entre tous les candidats à l’élection partielle organisé par la télévision locale. Ce débat aura lieu le 27 novembre, à Dolbeau-Mistassini.