Le niveau du lac Saint-Jean se contient sous 17,5 pieds

Le niveau du lac Saint-Jean se situait à 17,35 pieds, vendredi après-midi, et devrait se contenir sous 17,5 pieds en fin de semaine, selon les estimations de Rio Tinto.

« En fonction des dernières prévisions, il devrait atteindre une certaine stabilité au cours des prochains jours », peut-on lire dans le dernier bulletin À prop’EAU.

Les probabilités que le niveau dépasse 17,5 pieds sont seulement de 18 %. On estime que le lac se rendra à 17,43 pieds samedi, puis que le niveau diminuera jusqu’à 17,38 pieds lundi. Ces données sont « variables et sensibles aux conditions météorologiques », comme les 30 millimètres de pluie attendus au cours de la prochaine semaine, précise Rio Tinto. Elles représentent un meilleur présage que celles transmises mercredi, alors qu’il y avait 48 % de chances que le lac se rapproche de 18 pieds.

« Nous continuons à suivre la situation de très près et de fournir les données ainsi que toute l’information nécessaire à la Sécurité publique, qui assure le lien avec les municipalités », affirme la conseillère aux relations médias de Rio Tinto, Véronick Lalancette, par courriel.

L’entreprise rappelle avoir enclenché plusieurs mesures dans les dernières semaines pour minimiser la montée du lac Saint-Jean. « Tous les déversoirs des rivières Grande Décharge et Petite Décharge sont ouverts depuis le début du mois de mai », déclare Rio Tinto, qui contrôle aussi 25 % des apports du plan d’eau via la rivière Péribonka. Les opérations à la centrale Chute-des-Passes sont d’ailleurs tenues au minimum afin de retenir l’eau dans les réservoirs en amont.

Concernant les estacades, leur installation est complétée depuis vendredi près des centrales Chute-du-Diable et Chute-à-la-Savane. Celles du secteur Alma pourront être mises en place lorsqu’il sera possible de fermer les déversoirs. Rio Tinto recommande de « demeurer loin des installations hydroélectriques et ouvrages de retenue ». Des agents de sécurité patrouillent afin de sensibiliser les pêcheurs et la population.