Le mois d’octobre le plus froid en 25 ans

Vous avez gelé le mois dernier ? Rien de surprenant, car octobre 2018 est le plus froid des 25 dernières années.

En effet, selon les données compilées par Environnement Canada, il faut remonter à 1993 pour voir un mois d’octobre aussi froid. Cette année, le mercure a affiché 2,7 degrés Celsius en moyenne pour le dixième mois, alors que la normale du jour et de la nuit combinée est de 5,3. On a donc un écart de 2,6 degrés sous la normale.

Pour plusieurs régions du Québec, il faut aussi remonter à 1993 pour voir un automne aussi froid, mais pour d’autres, peu de gens sont encore en vie pour s’en souvenir. C’est le cas de Mont-Joli où le dernier mois d’octobre aussi froid remonte à 1925.

Octobre fut également arrosé au Saguenay-Lac-Saint-Jean puisqu’il est tombé 112 millimètres d’équivalent de pluie alors que la normale est de 85.

Les premières neiges furent hâtives comparées aux normales climatologiques, car des accumulations importantes furent même mesurées en Gaspésie et près du Lac-Saint-Jean.

Quelques jours avant la fin du mois, plusieurs régions de la province ont connu un épisode avec différents types de précipitations, passant de la neige au verglas, puis à la pluie.

Environnement Canada note qu’octobre est un mois de transition, celui qui peut annoncer l’hiver ou le prolongement de l’été. L’an dernier, il s’est démarqué par une chaleur inhabituelle, mais cette fois-ci il a carrément basculé du côté du froid.

L’organisme fédéral prévoit qu’on aura peut-être droit à un répit au cours des prochaines semaines, car certaines modélisations montrent un mois globalement plus chaud pour le sud de la province, mais la confiance en cette prévision est relativement faible. En contrepartie, les premiers jours du mois s’annoncent actifs avec plusieurs systèmes météo affectant l’ensemble du Québec.

Rappelons qu’en septembre, les prévisions de MétéoMédia publiée dans Le Quotidien anticipaient un début d’automne brutal et froid suivi d’un petit redoux avant l’arrivée de l’hiver, laquelle sera moins brutale que l’an dernier.

Contrairement à l’an passé, où l’automne doux a laissé la place à un froid glacial avant les Fêtes, on ne devrait pas affronter les -20 avant janvier.