Le MFFP consulte sur l’aménagement forestier

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) du Québec lance les consultations sur les plans d’aménagement forestier intégré opérationnels pour les quatre unités de gestion du Saguenay–Lac-Saint-Jean avec, en prime, des éléments concernant les plans spéciaux pour les secteurs ravagés par l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Les consultations ont débuté lundi et se termineront le 17 février. Elles se tiennent dans les bureaux des unités de gestion du ministère situés au Saguenay et au Lac-Saint-Jean. Cette opération permet aux villégiateurs et autres utilisateurs de la forêt de connaître les orientations des travaux forestiers pour les prochaines années.

« Les plans opérationnels présentent les secteurs d’intervention potentiels, les chemins principaux ainsi que les infrastructures à construire ou à améliorer sur le territoire forestier public du Saguenay–Lac-Saint-Jean. À l’intérieur de ces secteurs, des portions seront ensuite délimitées pour l’exécution de travaux sylvicoles et de récolte au cours des prochaines années », précise le communiqué.

Ces plans vont également comprendre les secteurs affectés par l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. À titre d’exemple, selon des estimations obtenues par Le Quotidien, le ministre devra décréter d’ici les prochaines années des travaux pour récolter un volume de plus ou moins 800 000 mètres/cubes de bois dans la seule unité de gestion 23-71, laquelle couvre le territoire du Saguenay, du sud du lac Kénogami au réservoir Pipmuacan. Il s’agit pratiquement d’une année de récolte pour toute cette zone dont la possibilité forestière est de 1,2 million de mètres cubes par année.

La consultation pour l’unité de gestion 23-71 au Saguenay devrait attirer un large public. Les opposants aux récoltes forestières dans le sud du lac Kénogami entendent profiter de cette activité pour demander au gouvernement de cesser la récolte. Ces derniers tentent de relancer le projet d’aire protégée pour cette zone.

Les consultations prendront fin le 17 février. Les commentaires peuvent aussi être transmis au gouvernement jusqu’au 5 mars.

La documentation est disponible sur le site du MFFP.