Andrew Scheer et Richard Martel étaient en visite à La Baie, jeudi.

«Le match n’est pas fini»

Andrew Scheer et Richard Martel ont tenu un petit point de presse, jeudi matin, dans le garage d’une ferme laitière du chemin Saint-Joseph à La Baie, avant de se diriger pour assister au départ du Grand Défi Pierre Lavoie. « Nous sommes ici, car les producteurs laitiers de partout au Canada doivent se battre chaque jour pour avoir des miettes. Nous voulons assurer aux gens que le Parti conservateur est prêt à dire et à faire les actions nécessaires pour protéger leurs acquis », a expliqué d’entrée de jeu le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer.

Il assure aux producteurs réunis devant lui que la gestion de l’offre sera protégée dans son intégralité avec le Parti conservateur. « C’est essentiel de la protéger. Le premier ministre veut sacrifier des parts de marché. Il veut sacrifier votre gagne-pain. La gestion de l’offre est primordiale pour la survie d’une communauté comme la vôtre », a-t-il expliqué aux producteurs présents.

Il ajoute qu’un gouvernement se doit de prendre des mesures pour protéger l’économie canadienne. « Les libéraux n’ont aucun plan pour protéger les producteurs des menaces des Américains. »

Élection
Malgré l’avance de son parti dans les sondages, le chef conservateur garde la tête froide. « Il reste quatre jours, et nous n’arrêterons pas avant que le verdict soit tombé lundi soir. Je suis certain que Richard ne dormira pas, ou presque pas durant les prochains jours » , a rit Andrew Scheer. « Le match n’est pas terminé ! »

Richard Martel a par la suite pris la parole pour renchérir et mentionner que même après l’élection, il restera près des citoyens.

« Je vais être solide pour la région et les citoyens le savent. J’ai la région dans les tripes. Si je suis élu, je garantis que les problématiques des citoyens seront apportées à Ottawa. Je vais m’organiser pour que les bonnes personnes m’entendent », garantit-il aux partisans réunis devant lui.