Le comédien Jonathan Boies est à l'emploi de Clowns thérapeutiques Saguenay. L'organisme célèbre son 10e anniversaire cette année.

Le lien de confiance des clowns

Saguenay est un véritable terrain de jeu pour les clowns thérapeutiques. L'univers émotif et l'imaginaire sont le pain et le beurre de ces sympathiques personnages, qui ont accès à l'histoire, la sagesse et l'intimité de leurs clients.
De fil en aiguille, ils tissent des liens. Ils créent des rapports basés sur l'écoute et la confiance. Parfois, la relation est solide. Chez les personnes âgées en perte d'autonomie, elle peut durer jusqu'à ce qu'elles arrivent en fin de vie.
«Je perds des amis toutes les semaines lorsque j'ouvre les pages nécrologiques. Je rencontre certains clients depuis une dizaine d'années. Il y a toujours un travail à faire pour entretenir une relation sincère, honnête et franche avec ces gens.»
Le métier de clown thérapeutique offre un univers de possibilités artistiques incroyables au comédien Jonathan Boies. Également responsable de l'animation au Parc Mille Lieux de la colline, M. Boies gagne une partie de sa vie en exerçant cette profession. Chaque semaine, il côtoie des aînés, mais aussi des enfants malades. Les possibilités sont nombreuses et sur le territoire de Saguenay, la demande y est. «C'est une clientèle cible qui est en perte de pouvoir. En se retrouvant face à quelqu'un de plus démuni qu'elles, soit le clown, ces personnes ont un pouvoir d'action.»
La réaction de la clientèle est multiple. Après la gêne typique, 100% des enfants adhèrent à la démarche. «Ils ont hâte de venir à l'hôpital pour venir nous voir. Leur traitement devient parfois quelque chose de secondaire dans leur esprit.»
Quant aux aînés, l'approche porte fruit, mais ce n'est pas toujours gagné d'avance. Le clown thérapeutique doit établir un lien de confiance. Après les traditionnelles salutations, le boulot commence. Pour briser la solitude, l'isolement ou apaiser l'angoisse, il faut user de stratégie. «Ça peut parfois prendre des années de travail. Ça commence par un simple bonjour. Ensuite, nous leur demandons la permission de rentrer dans leur chambre. Les aînés sont généralement confrontés à avoir des visites impromptues de personnel qui entre et qui sort de leur chambre. Notre approche est différente. En nous donnant la permission d'entrer, la personne a une prise de pouvoir.»
Jonathan Boies est à l'emploi de Clowns thérapeutiques Saguenay. L'organisme célèbre son 10e anniversaire cette année. Pour le comédien, le clown thérapeutique «est une discipline artistique à part entière, basée sur la relation, l'honnêteté de celle-ci, la légèreté, la joie fondamentale et l'empathie.»