Le libéral Richard Hébert élu

Richard Hébert est le nouveau député de Lac-Saint-Jean. Les libéraux reviennent au pouvoir après 37 ans d’absence. Il a remporté l’élection partielle fédérale avec plus de 4000 voix de majorité.

L’ex-maire de Dolbeau-Mistassini était ému par cette victoire. Il a remporté son pari de quitter la politique municipale pour la fédérale. « Le vrai changement commence aujourd’hui ! , a-t-il lancé aux militants qui scandaient Richard, Richard, Richard… Je vais me tenir debout pour soutenir les agriculteurs, les travailleurs de la forêt, les travailleurs de la métallurgie, bref les travailleurs de la classe moyenne. »

Au moment de mettre sous presse, Hébert avait récolté 12 061 votes (38 %). Son plus proche rival, le conservateur Rémy Leclerc, a obtenu 7871 voix (24,8 %), suivi du bloquiste Marc Maltais 7619 (24,2 %) et de Gisèle Dallaire 3778 (11,8 %). À 00 h 10, les résultats n’étaient toutefois pas complets.

Dès son arrivée, il a pris le temps d’embrasser ses deux sœurs Guylaine et Louise. Il a multiplié les accolades avant de prendre la parole, les larmes aux yeux. Il a eu des bons mots pour son équipe. « Sans vous, cette élection ne serait pas possible. Et merci à vous, les électeurs qui me font confiance. Merci, merci ! »

Richard Hébert n’est pas surpris de gagner avec une confortable avance. « Nos chiffres étaient bons dès le début, mais on a travaillé très fort. Nous avons mené une campagne terrain. Je ne sais pas à combien de portes j’ai cogné. J’ai eu un bon accueil et les gens ont bien compris le message. Je devais combattre l’ignorance et c’est la vérité qui a gagné. J’ai eu le temps d’expliquer les politiques fédérales aux électeurs et ça m’a permis de l’emporter », a-t-il témoigné. Il a tenu à féliciter ses adversaires soulignant la campagne propre qu’ils ont menée.

Le ministre du Commerce, François-Philippe Champagne, était présent pour célébrer la victoire de son voisin de circonscription. « C’est un signal énorme pour les régions du Québec. Nous allons accomplir de belles choses avec Richard. C’est un candidat et aujourd’hui un député extraordinaire d’une gentillesse et d’une intelligence hors norme », a-t-il qualifié.

La centaine de militants rassemblés au Spectrum à Dolbeau-Mistassini ont passé par toute la gamme d’émotion lundi soir. Quand les premiers résultats sont sortis et que Marc Maltais avait l’avance avec plus de 400 votes, on craignait le pire. Puis quand les chiffres ont remonté, la foule a applaudi puis crié sa joie quand Richard Hébert a devancé Maltais.