Charles-Olivier Malenfant veut étudier en médecine.

Le leadership de Charles-Olivier reconnu

Charles-Olivier Malenfant, un étudiant en sciences de la nature au Cégep de Jonquière, fait partie des 88 finalistes pour remporter l’une des 36 Bourses Loran d’une valeur de 100 000 $. Vendredi et samedi, il participera à des entrevues nationales, à Toronto.

La bourse de leadership, répartie sur quatre ans, s’adresse à des étudiants préuniversitaires et vise des études universitaires de premiers cycles au Canada. Elle inclut notamment le mentorat, le financement des stages d’été, une expédition d’une semaine, des rencontres annuelles et autres rassemblements de boursiers. S’il n’est pas retenu, il pourrait tout de même recevoir une bourse secondaire de 5000 $.

« La sélection des Boursiers Loran se distingue par l’attention particulière qu’elle accorde à la personnalité des jeunes leaders. Nous croyons que l’intégrité, le courage, la détermination et l’indépendance personnelle constituent de meilleurs indicateurs du potentiel par rapport aux mesures de rendement scolaires standards. Afin de découvrir ces qualités, notre processus de sélection est le plus rigoureux et le plus complet au Canada », peut-on lire sur le site Internet de la Bourse Loran.

Charles-Olivier Malenfant, qui se trouvait déjà à Toronto, jeudi, lorsqu’il s’est entretenu avec Le Quotidien, explique qu’il a dû monter un dossier et traverser différentes étapes.

« C’est une bourse d’engagement. Il faut être impliqué et avoir de bonnes notes. Je suis dans mon comité de programme au cégep. Je donne bénévolement des cours de science à l’École primaire Saint-Jean-Baptiste et je fais beaucoup de sports, comme de la natation, du ski et de la course. Je fais partie de l’équipe de natation des Gaillards et je suis entraîneur de ski pour le Club de compétition du Valinouët », explique celui qui estime avoir de bonnes chances de remporter l’une des bourses.

Le Chicoutimien, qui fera le saut à l’université l’an prochain, compte faire des demandes d’admission en médecine à l’Université de Montréal, à l’Université Laval, à l’Université de Sherbrooke et à l’Université McGill. Sinon, il pourrait aussi être intéressé par le génie chimique et la pharmacologie.