Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Image satellite du lac Saint-Jean, 7 avril 2021.
Image satellite du lac Saint-Jean, 7 avril 2021.

Le lac Saint-Jean pourrait caler plus tôt cette année

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le départ des glaces sur la rivière Ticouapé est survenu officiellement le 7 avril à 0h15, ce qui laisse présager que le lac Saint-Jean pourrait caler plus tôt que prévu cette année.

En effet, c’est Serge Lebeuf qui en a fait l’annonce sur Facebook, alors que le drapeau flottant qu’il avait installé sur les glaces de la rivière Ticouapé dans le secteur de Saint-Méthode est passé sous le pont dans la nuit de mardi à mercredi.

La température plus chaude annoncée pour les sept prochains jours devrait aussi aider à la fonte des glaces sur les différents cours d’eau de la région.

Rappelons qu’en 2020, le lac Saint-Jean s’était libéré de ses glaces le 12 mai. Pour que le lac soit officiellement déclaré calé, il faut que 70 % de ses glaces aient fondu. En 2019, le phénomène s’était produit le 19 mai.

Selon le site departdesglaces.org, qui compile les données des 105 dernières années, le lac Saint-Jean a calé plus souvent autour du 9 mai.

C’est le 14 avril 1945 que l’événement s’est produit le plus tôt et c’est arrivé une seule fois, alors que le plus tard est survenu à deux occasions un 24 mai, soit en 1931 et 1947.

Le drapeau flottant installé sur les glaces de la rivière Ticouapé dans le secteur de Saint-Méthode est passé sous le pont la nuit dernière.