Chaque bénévole qui a travaillé au Juvénat, peu importe la position, pourra signer l’arbre qui a été peinturé sur le mur près de la cuisine.

Le Juvénat de Desbiens célèbre ses bénévoles

Le Juvénat de Desbiens a tenu, mercredi matin, une activité de remerciement pour ses bénévoles et ses partenaires financiers des dernières années. « Nous sommes une grande famille. C’était important pour nous que chacun laisse sa trace », a expliqué la directrice générale Cathy Fortin.

Chaque bénévole qui a travaillé au Juvénat, peu importe la position, pourra signer l’arbre qui a été peint sur le mur près de la cuisine. Les feuilles ont commencé à se remplir dès que l’arbre a été dévoilé, mercredi matin. Créé par une bénévole, il est même possible que d’autres arbres rejoignent éventuellement le premier. « Nous avons encore de l’espace pour en mettre d’autres, ce sera notre forêt à nous », souligne une bénévole.

Le Juvénat de Desbiens a un nouveau rôle depuis environ un an. Il accueille des participants, et grâce à l’aide de multiples ressources externes, propose des ateliers ou des plateaux de travail pour aider des gens qui sont souvent à court d’autres options.

« Le projet a commencé en mars 2017. Depuis nous avons reçu une trentaine de participants. Certains sont hébergés ici, moyennant des services et une petite pension, d’autres viennent ici travailler sur nos différents plateaux durant la semaine », mentionne Mme Fortin.

Les différents plateaux mis à la disposition des participants sont entre autres la cuisine, l’entretien ménager et la friperie. « Nous offrons aussi des ateliers afin d’aider les participants à pouvoir par exemple gérer un budget », a ajouté la directrice générale lors de la visite du Juvénat.

De 2012 à 2016, plusieurs travaux ont été effectués afin de remettre à jour le bâtiment qui avait été laissé à l’abandon pendant quelques années. Au coût de 1,2 million $, la toiture, la peinture et un ascenseur ont entre autres été installés ou refaits.

Une chose restait cependant à faire. « Nous avions un bloc sanitaire qui a été victime de vol il a presque dix ans. Tous les tuyaux étaient manquants. Nous avons donc investi en 2017 près de 80 000 $ afin de refaire ce bloc sanitaire », explique Cathy Fortin. Elle a espoir d’être capable de louer l’espace du Juvénat pour des événements comme des mariages. « Disons que c’est plus plaisant avoir des toilettes fonctionnelles ! », conclut-elle en riant.