Le Groupe Baribeau, composé de France Baribeau, Alexis Larouche et France Baribeau (absente sur la photo), ont fait l’acquisition du dépanneur de Lamarche. Le commerce, qui comptait une portion station-service, est fermé depuis le mois de septembre.
Le Groupe Baribeau, composé de France Baribeau, Alexis Larouche et France Baribeau (absente sur la photo), ont fait l’acquisition du dépanneur de Lamarche. Le commerce, qui comptait une portion station-service, est fermé depuis le mois de septembre.

Le Groupe Baribeau achète le dépanneur de Lamarche

Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Annie-Claude Brisson, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Les citoyens de Lamarche et les nombreux villégiateurs du secteur auront de nouveau accès, au cours des prochains jours, au dépanneur station-service. Le Groupe Baribeau, composé de trois personnes, est à l’origine de la réouverture du seul commerce du genre dans la municipalité, lequel avait fermé ses portes en septembre. L’ouverture du dépanneur, qui devrait permettre l’embauche de trois à quatre personnes, est prévue à la mi-janvier.

C’est pour son fils et la population de Lamarche que Nicole Baribeau s’est lancée dans le projet en compagnie de son fils, Alexis Larouche, et de sa sœur, France Baribeau.


« Le dépanneur, c’était le poumon du village. »
Nicole Baribeau

Celle qui réside au lac Rémi assure avoir vécu une réelle tristesse en apprenant la fermeture du commerce. « Je vis à Lamarche depuis cinq ans. Je suis tombée en amour avec Lamarche. Quand j’ai vu la nouvelle, je me suis dit que ça n’avait pas de sens. Le dépanneur, c’était le poumon du village. Je me disais que si j’avais l’énergie et le temps, je me lancerais », raconte Nicole Baribeau.

Ses paroles ne sont pas passées sous silence, mais ont plutôt fait germer une idée auprès de son fils. Quelques jours plus tard, Alexis Larouche a demandé l’appui de sa mère afin de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Initialement, Nicole Baribeau, qui est également propriétaire d’une résidence intermédiaire en santé mentale en compagnie de sa sœur, ne devait que fournir une mince aide financière à son fils. Les choses ont évolué et c’est finalement le Groupe Baribeau qui s’est porté acquéreur du commerce au début du mois de décembre, un achat qui s’est fait dans le cadre d’un processus de faillite.

Les trois actionnaires, unis par les liens de la famille, occuperont des rôles différents. Alexis Larouche chapeautera les opérations quotidiennes du commerce alors que sa mère sera responsable du volet financier.

Le Groupe Baribeau effectue des travaux de rénovation au dépanneur de Lamarche.

Les premiers pas comme entrepreneur rimeront, pour Alexis Larouche, avec un déménagement dans la localité de moins de 500 âmes. Si tout se déroule comme prévu, il devrait devenir l’unique propriétaire du dépanneur dans cinq ans.

M. Larouche, qui s’était buté à des portes fermées en septembre dernier, est convaincu du potentiel du commerce.

Il a souvenir d’avoir toujours vu de nombreux clients lors de chacune de ses visites.

Malgré cela, les nouveaux propriétaires restent réalistes quant au défi qui les attend. Ils ne s’en cachent pas.

L’implication de la population est indissociable au succès du commerce. « Partout où on va, on reçoit des appuis. Les gens veulent leur dépanneur et leur essence. Si les gens ne participent pas, ce sera eux, les pires », souligne Mme Baribeau, qui se dit consciente du risque financier.

Les prochaines journées seront plus que chargées pour le trio familial qui travaillera à retoucher le dépanneur.

Mme Baribeau, qui cumule les heures dans le bâtiment, tenait à souligner le travail de sa sœur France qui, pendant ce temps, met les bouchées doubles à leur autre entreprise.

Le Groupe Baribeau, composé de Nicole Baribeau, Alexis Larouche et France Baribeau (absente sur la photo), a fait l’acquisition du dépanneur de Lamarche. Le commerce, qui comptait une portion station-service, est fermé depuis le mois de septembre.

Un cocktail se tiendra au cours des prochains jours pour permettre aux partenaires et aux personnes impliquées dans le projet de découvrir le commerce renouvelé.