Les nageurs se sont lancés dans un défi de taille, 60 km à la nage. Avec Pierre Lavoie en meneur.

Le grand défi du fjord est lancé

La trentaine de nageurs, dont Pierre Lavoie, sont partis dans la conquête d’un défi colossal ce matin à 7h. Celui de parcourir à la nage la distance entre La Baie et l’Anse-Saint-Jean, soit plus de 60 kilomètres en relais sur une durée de 14 à 16h.

Le premier défi était de rentrer dans l’eau de La Baie à 57 °F (13 °C). De plus, les amateurs de natation et de performances hors normes vont aimer cette première édition du défi du fjord car elle repousse les limites mentales et physiques. « Il y a de bonnes chances qu’on ne réussisse pas, mais au moins, on va l’avoir essayé. C’est un test qu’on fait, et après on verra, a réagi Pierre Lavoie.»

Malgré les efforts physiques en vue, les participants ont de grands sourires.

Le message est clair, montrer que l’impossible est possible. Pierre veut aussi démocratiser cette discipline au même titre que le cyclisme. « Il y a un demi-million de lacs au Québec et ce n’est pas normal qu’autant de gens ne sachent pas nager. Je veux démocratiser la nage et je pense que l’eau libre est le meilleur moyen de le faire. »

Parmi les «forçats de l’eau», on retrouve des spécialistes de la nage en eau libre comme Michel Dufour, Nancy Ratté, Sonia Tremblay, Sabryna Lavoie, Alexann Petiquay, première Autochtone à tenter la traversée du lac Saint-Jean à la fin du mois de juillet. Le double vainqueur de la traditionnelle traversée de 32 km entre Péribonka et Roberval, Xavier Desharnais est aussi présent.

La bonne humeur est présente au départ.

Un arrêt est prévu à Sainte-Rose-du-Nord sur l’heure du dîner et l’arrivée devrait se réaliser ce soir à L’Anse-Saint-Jean, le village natal de Pierre Lavoie.

7h, c'est l'heure du départ. Rendez-vous dans 14h à 16h à l'Anse-Saint-Jean.
Lynne Routhier, la femme de Pierre Lavoie et la mairesse de Saguenay, Josée Néron, sont venues soutenir l'initiative.