La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants du Québec, Marguerite Blais, accompagnée du député caquiste de Lac-Saint-Jean, Éric Girard, et Nicole Bolduc-Dubois, présidente de la Table régionale de concertation des aînés, a annoncé une hausse du financement à ces organismes.

Le financement des Tables des aînés bonifié

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants du Québec, Marguerite Blais, a poursuivi son séjour dans la région en annonçant, jeudi, une hausse de l’aide financière accordée aux Tables régionales de concertation des aînés et à la Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec. Cette aide atteindra globalement 7,7 M$ jusqu’à l’exercice 2023 pour l’ensemble de la province.

De passage au CHSLD Saint-Joseph de La Baie, Mme Blais a rappelé que ces tables remplissent une mission importante puisqu’elles permettent aux aînés d’unir leur voix et d’effectuer des représentations auprès des gouvernements sur une foule d’enjeux qui les concernent, que ce soit l’accès à un médecin, les services en CHSLD, l’impact des bouleversements de l’industrie du taxi, le maintien des services à domicile, la culture ou les loisirs.

« Lorsque je suis arrivée en politique, en 2007, les tables existaient déjà avec une enveloppe de 16 000 $ par année. J’ai été consciente du travail énorme et de l’intérêt que les aînés manifestaient en raison de leur présence autour des tables qui concernaient les aînés », a mentionné la ministre caquiste.

Pour la présidente de la Table régionale des aînés, Nicole Bolduc-Dubois, la hausse de l’aide financière était attendue depuis longtemps, d’autant plus que les ressources financières commençaient à se faire rares.

« La situation est qu’il y a eu des élections provinciales. On espérait avoir cette annonce avant les élections. La subvention, qui était en 2018 de 65 000 $, passera à 77 500 $ en 2019, a-t-elle déclaré. En 2023, elle devrait atteindre 90 000 $. »

La Table régionale compte 22 représentants d’organismes qui y œuvrent bénévolement.

En ce qui a trait au financement de la Conférence des Tables régionales de concertation des aînés, Mme Blais a annoncé qu’il fera l’objet d’une enveloppe indépendante de 910 000 $ d’ici 2023, de sorte que les tables régionales n’auront plus à fournir une enveloppe annuelle de 5000 $ pour son financement. Le montant global sera indexé annuellement.

Parmi les membres présents sur place, Normand Bernier, de Saguenéens et Jeannois pour les droits de la personne, croit que le financement assuré sera suffisant pour que la Table puisse se doter d’une direction générale, une ressource essentielle, selon lui, pour assurer la mission de l’organisme.

Mme Bolduc-Dubois a indiqué qu’un poste de directeur général à temps partiel sera créé.