Les bureaux de Flipkart à Bangalore, en Inde

Walmart fait la plus grosse acquisition mondiale de cybercommerce avec Flipkart

BANGALORE, Inde — Le géant de la distribution américain Walmart a annoncé mercredi sa prise de contrôle de 77% du site de vente en ligne indien Flipkart pour 16 milliards de dollars, plus grosse acquisition mondiale du secteur du cybercommerce d’après les analystes.

«Notre investissement est une opportunité de s’associer avec une société qui guide la transformation du commerce électronique dans le marché» indien, a déclaré le PDG de Walmart Doug McMillon, cité dans un communiqué.

Cette opération accentue la féroce compétition pour le prometteur marché de la vente en ligne en Inde, dont le géant Amazon a fait l’une de ses priorités mondiales.

«Cet investissement est d’une importance immense pour l’Inde et aidera à nourrir notre ambition», a pour sa part estimé Binny Bansal, PDG et cofondateur de Flipkart, cité dans le communiqué de presse.

Une population jeune aux nouveaux usages, une classe moyenne grandissante et surtout une pénétration toujours plus grande d’internet dans la société font de l’Inde un eldorado prometteur pour le commerce électronique.

Porté par une croissance soutenue, ce marché pesait l’année dernière 21 milliards de dollars, selon un rapport de la société d’études Forrester, qui l’évalue à 73 milliards de dollars d’ici 2022.

Le monde économique indien bruissait depuis des semaines de rumeurs d’acquisition de Flipkart, courtisé à la fois par Walmart et son rival direct Amazon.

Basé à Bangalore (sud de l’Inde), Flipkart a été fondé en 2007 par les ex-employés d’Amazon Sachin Bansal et Binny Bansal - qui n’ont pas de lien de parenté. Ayant débuté comme une librairie sur internet, le site vend désormais un large éventail de produits, des téléphones portables aux canapés.

Flipkart a réalisé 4,6 milliards de dollars de ventes nettes au cours de l’année fiscale 1er avril 2017-31 mars 2018, indique le communiqué commun.