La GRC compte près de 12 000 gendarmes et quelque 24 000 pistolets Smith & Wesson du modèle 5946 (photo) dans son arsenal, en service depuis une vingtaine d’années.

Vaste campagne de rappel d’armes à la GRC: plus de 5000 pistolets défectueux

MONTRÉAL - La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a déclenché une vaste campagne de rappel visant ses armes de service, selon des documents internes obtenus par La Presse en vertu de Loi sur l’accès à l’information.

Le quotidien rapporte mercredi que la GRC s’est retrouvée avec plus de 5000 pistolets défectueux au cours des dernières années.

Des problèmes de fissure sont apparus sur les canons de plusieurs armes semi-automatiques de marque Smith & Wesson à partir de 2011. La GRC a enregistré cette année-là deux «incidents».

Les défaillances se sont accélérées au cours des années suivantes, pour grimper jusqu’à 25 cas de fissure recensés en 2016. La GRC soutient que cette défectuosité ne présente «aucun risque» pour ses officiers, même si elle aurait éventuellement pu empêcher des policiers d’utiliser leur arme lors d’une situation d’urgence.

La GRC compte près de 12 000 gendarmes et quelque 24 000 pistolets Smith & Wesson du modèle 5946 dans son arsenal, en service depuis une vingtaine d’années.

Il aura fallu près d’un an de démarches à La Presse pour obtenir les notes destinées à l’ancien commissaire de la GRC.