Une vidéo «cri du coeur» lancée par des employés du CIUSSS de l'Estrie

Une dizaine d’employés du CIUSSS de l’Estrie-CHUS ont accepté de témoigner à visage découvert dans le cadre d’une vidéo « cri du coeur » que vient de mettre en ligne la section locale 4475 du SCFP, qui représente les 5400 employés de la catégorie 2 du CIUSSS de l’Estrie-CHUS. Dans cette vidéo, on retrouve le témoignage d’une dizaine d’employés, principalement des préposés aux bénéficiaires en CHSLD, qui témoignent de leur détresse et de celle des patients dans des termes saisissants.

Dans le système de santé, il est rare que les employés acceptent de témoigner publiquement par crainte de représailles. « Nous sommes arrivés à un point où nos membres n’ont d’autre choix que de prendre la parole publiquement. Cela fait des années qu’ils subissent la détérioration des services et des conditions de travail. Leur prise de parole est un geste de loyauté envers leur clientèle et envers la population. Il est clair que rien ne pourra changer sans une prise de conscience majeure de la population, et nous n’en sommes encore qu’au début », soutient Mélanie Cloutier, conseillère syndicale au SCFP.

Dans la vidéo, l’un des préposés aux bénéficiaires (PAB) parle de patients « qui n’ont pas leur bain, qui n’ont pas de loisirs, qui ne sont pas sortis... qui mangent froid, qui ne vont pas aux toilettes quand ils veulent aller aux toilettes... » L’une de ses consœurs d’en rajouter : « Les deux bains, oubliez ça : on n’a même pas le temps de leur en donner un! » 

La vidéo peut être visionnée sur la page Facebook du SCFP - Québec.

Le cercle vicieux de la pénurie de personnel tourne à plein : « J’apprécierais grandement de continuer, mais présentement je songe sérieusement à prendre ma retraite », déplore une employée d’expérience.

« Nous, on est deux préposés avec trois enfants. On n’est même pas capables d’avoir nos vacances d’été ensemble même si ça fait 10 ans qu’on est dans le réseau », ajoute une jeune consœur. 

Cette vidéo a été tournée il y a quelques semaines au CHSLD Argyll.