Le Soleil soulevait vendredi le cas de deux usagers du PEPS qui déploraient que des agents de sécurité leur aient ordonné de se couvrir dans le vestiaire des hommes.

Une tendance vers le «zéro nudité» dans les vestiaires de piscines au Québec

Les gestionnaires de piscines du Québec constatent une volonté de plus en plus prononcée des usagers de se diriger vers le «zéro nudité» dans les vestiaires.

Ce constat se dégage clairement des plus récentes réunions de l’Association des responsables aquatiques du Québec (ARAQ), indique Lucie Roy, présidente de ce regroupement des gestionnaires de 140 piscines de la province.

Les usagers sont de plus en plus nombreux à réclamer des vestiaires unisexes — aussi appelés «uniques» ou «familiaux» — où la nudité est prohibée, précise-t-elle. Les complexes aquatiques ont déjà commencé à répondre à cette demande et l’ARAQ appuie cette démarche.

«Oui, on aimerait ça pouvoir dire au Québec «on démolit tous nos vestiaires pour faire des vestiaires uniques, on va pouvoir imposer zéro nudité»», dit Mme Roy.

Mais «avant que le Québec puisse se départir de ses anciens vestiaires, ça va être de gros investissements», précise-t-elle.

En attendant, la majorité des vestiaires restent séparés par sexe et l’ARAQ recommande le port de la serviette en présence des enfants. «Lorsqu’il y a une proximité [des] adultes et [des] enfants, il y a effectivement une pudeur à respecter qui est très importante», dit la présidente de l’ARAQ.

Le Soleil soulevait vendredi le cas de deux usagers du PEPS qui déploraient que des agents de sécurité leur aient ordonné de se couvrir dans le vestiaire des hommes. L’Université Laval a réagi en affirmant qu’il n’y avait pas eu de directive en ce sens et en promettant de faire plus de sensibilisation auprès de ses agents de sécurité et de son personnel.

Vestiaire familial

Le PEPS dispose lui-même d’un vestiaire familial où la nudité est interdite et où l’utilisation des cabines vestimentaires est obligatoire. Dans les vestiaires réguliers, la nudité est tolérée, mais le port de la serviette est recommandé. Les enfants de 7 ans et plus doivent utiliser le vestiaire correspondant à leur sexe s’ils n’utilisent pas le vestiaire familial.

L’ARAQ aimerait que le «zéro nudité» puisse être appliqué dans les vestiaires de piscine du Québec. «C’est ce qu’on voudrait, c’est ce qu’on souhaiterait, dit Lucie Roy. Mais habituellement, on n’a pas le personnel pour faire respecter ça dans les vestiaires hommes et les vestiaires femmes».

En l’absence de surveillance, l’ARAQ ne mise pas sur l’interdiction, mais sur le respect des usagers. «C’est possible que tu puisses te changer devant ton casier. Mais t’es pas obligé de te promener de la douche à ton casier complètement dévêtu», illustre Mme Roy. Les deux usagers du PEPS dont le témoignage a été rapporté dans Le Soleil déploraient justement avoir été avertis alors qu’ils se déplaçaient nus entre la douche et le vestiaire. Ils se sont sentis insultés et ont eu la désagréable impression qu’on brimait leur liberté de se dévêtir dans le vestiaire.

La présidente de l’ARAQ dit comprendre leur point de vue et estime que la nudité peut être tolérée dans certaines circonstances où des adultes du même sexe sont entre eux. Mais en présence d’enfants, estime-t-elle, ils devraient se couvrir.

«Si ça se passe entre adultes dans une chambre de hockey, ce n’est pas la même chose, dit-elle. Nous, dans le domaine des piscines publiques, on est conscient qu’il y a une réalité qui est tout autre et ça impose le respect».

À Brossard, une consigne interdisant la nudité dans les vestiaires avait soulevé un tollé en novembre. Celle-ci avait été adoptée après que des citoyens se soient plaints que leurs enfants ou qu’eux-mêmes soient exposés aux corps nus d’autres utilisateurs de la piscine.

Il n’y a pour l’instant pas de sanctions qui accompagnent le non-respect de la consigne. Les usagers de la piscine sont invités à faire preuve de discrétion, notamment en présence des enfants.