Le Manoir Richelieu de La Malbaie sera l’épicentre du Sommet du G7 qui réunira les chefs d’État du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis.

Une prison temporaire de 1 M$ au Sommet du G7

Durant le Sommet du G7 de juin, les policiers s’installeront entre autres à l’aréna de Clermont, petite municipalité située à une dizaine de kilomètres de La Malbaie. Ils y érigeront même un bâtiment neuf temporaire d’un million de dollars pour gérer leurs opérations et emprisonner d’éventuels contestataires.

La nouvelle a été rapportée par les médias locaux il y a peu. «La Sûreté du Québec confirme qu’elle aménagera un Centre d’opération de traitement des contrevenants derrière l’aréna de Clermont», indique Dave Kidd de la radio CIHO-FM.

«Les manifestants qui tenteraient de faire du grabuge pendant le Sommet du G7 seront amenés dans un bâtiment aménagé spécialement par la Sûreté du Québec, au coût d’un million de dollars, derrière l’aréna de Clermont. On y trouvera entre autres des cellules et des bureaux», ajoutait Mariane Lajoie, de l’antenne charlevoisienne de TVA.

Mais les policiers semblent avoir perdu toute envie de discuter du dossier depuis qu’ils ont transmis ces informations aux collègues. Questionnée par Le Soleil, la Gendarmerie Royale du Canada (GRC), responsable de la sécurité autour du Sommet du G7, a mis une semaine à nous répondre par courriel : «Nous ne discutons pas de ce point.»

Le maire de Clermont, Jean-Pierre Gagnon, confirme néanmoins avoir conclu une entente pour louer l’aréna municipal et les terrains l’entourant à la GRC. «On est en discussion là-dessus, oui.»

L’élu ne veut toutefois pas s’avancer quand nous abordons l’usage des lieux, notamment pour en faire une prison. «Je ne sais pas ce qu’ils vont faire.»

M. Gagnon convient cependant qu’un bâtiment sera érigé par les forces de l’ordre : «Je sais qu’ils ont une construction à faire sur un des terrains adjacents à l’aréna. […] Mais qu’est-ce qu’ils vont en faire exactement… J’ai lu comme vous que ça aurait l’air que ce serait une prison. Nous, ils ne nous ont pas nécessairement donné les détails de c’était quoi.»

«Ils nous en disent le moins possible», poursuit-il. «On sait ça au goutte-à-goutte.»

Terrain aménagé

N’empêche, notre interlocuteur en sait assez pour, dès maintenant, embaucher des entrepreneurs afin d’aménager le terrain en prévision des travaux. «La construction comme telle ne relève pas de la Ville. Nous, on va faire quelques contrats pour eux, mais pas la construction du bâtiment.»

Le maire Gagnon prévient toutefois les forces de l’ordre : pas question de faire de grands aménagements dans l’aréna tant que les «séries» ne sont pas finies! «Pour le moment, ils ne l’ont pas encore l’aréna parce que nous ne pouvons leur remettre avant le 22, 23 avril parce qu’on a une équipe de hockey senior. Et probablement que les séries vont aller jusqu’au 21 avril à peu près, ou le 22. […] Présentement, l’aréna, ils ne peuvent pas faire de modifications dedans. On en a besoin.»

La mairie et la GRC disposent donc d’encore quelques jours pour signer un bail officiel.

Les policiers se seraient engagés à remettre les lieux dans leur état originel après le Sommet du G7 des 8 et 9 juin. «Ils vont peut-être enlever des bancs, mais ils sont supposés nous remettre l’aréna dans le même état.»

Et le nouveau bâtiment, vous pourrez le conserver? «Il est supposé être débâti, il est supposé être enlevé, après le G7. […] Que ce soit une prison, que ce soit je ne sais pas quoi, pour moi ça n’a pas beaucoup d’importance en autant qu’ils vont remettre le terrain dans le même état qu’il était.»

Le Manoir Richelieu de La Malbaie sera l’épicentre de la grande rencontre internationale qui réunira les chefs d’État du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des États-Unis.