Au cours des deux dernières années, la Sûreté municipale de Thetford Mines a enregistré 112 dossiers de vols dans des véhicules. Depuis le début de l’année, il y en a eu une trentaine.

Une portière débarrée à Thetford Mines pourrait vous valoir une contravention

La police de Thetford Mines a pris les grands moyens pour enrayer une flambée de vols dans les véhicules : elle a remis des contraventions pour des portières débarrées.

En juin, les policiers ont donné une cinquantaine de constats d’infractions de 38 $ à des propriétaires de véhicules stationnés dans les rues dont les portes n’étaient pas verrouillées. 

Avant juin, la police de Thetford n’avait pas donné d'amendes pour des portes débarrées. L’automne dernier, par exemple, les policiers ont vérifié le verrouillage des portières de plus de 800 véhicules et distribué 170 «cartons de courtoisie».

Mais, voyant que le nombre de vols dans les véhicules avait franchi le cap de la centaine en deux ans et continuait d’augmenter, la police a décidé de remettre des contraventions. Une façon de faire de la «répression à des fins préventives, c’est ça le but, dans le fond», explique Yves Simoneau, porte-parole de la Sûreté municipale de Thetford Mines.

Les policiers ont imité la tactique des voleurs pour épingler les délinquants aux portes déverrouillées. «On débarque, pis on check les portes», dit le sergent Simoneau.

Les suspects qui commettent ce genre de délit sont «opportunistes», note Yves Simoneau. Ils «hésiteraient à fracasser des vitres, désirant plutôt mettre la main rapidement sur divers objets tels de la monnaie, GPS, téléphones, bijoux et portefeuilles».

Les contraventions pour des portes débarrées ne devraient pas être remises avec la même intensité pendant le reste de la période estivale.

Mais «c’est des choses qui, oui, pourraient être vérifiées au courant de l’été selon le volume de travail», dit le porte-parole. «Fort probablement que ça va se refaire à l’automne», ajoute-t-il.

Plus de 100 vols en deux ans

Au cours des deux dernières années, le service de police municipal a enregistré 112 dossiers de vols dans des véhicules. Depuis le début de l’année, il y en a eu une trentaine.

À Thetford Mines, un article du règlement municipal stipule que nul ne peut laisser sur la voie publique sans surveillance un véhicule dont il a la garde sans avoir préalablement arrêté le moteur, retiré la clef de contact et y avoir verrouillé les portières. L’article 381 du Code de la sécurité routière 381 indique la même obligation.

«C’est l’application de la loi, tout simplement», dit Yves Simoneau. 

La Sûreté municipale de Thetford demande aux propriétaires de véhicules de ne pas hésiter à signaler les vols dans leurs véhicules, peu importe la valeur des biens subtilisés. 

«Il faut que les gens rapportent le crime, parce que ça peut orienter notre travail si on voit qu’il y a des vagues dans certains secteurs. Ça permet aussi d’accuser les personnes quand elles se font pogner», dit Yves Simoneau. 

Le sergent estime que le nombre de vols dans les véhicules rapportés à la police est beaucoup moins élevé que le nombre réel. 

«Il y a une théorie qui parle du chiffre noir de la criminalité : il y a peut-être 5 à 10 fois plus de crimes semblables qui arrivent, mais les gens ne s’en aperçoivent peut-être pas ou n’osent pas le déclarer ou ils sont gênés», dit M. Simoneau.