Une gardienne arrêtée par la police de Lévis pour voies de fait ayant causé des lésions sur un poupon.

Une gardienne accusée de voies de fait sur un poupon de 7 mois

Une gardienne du secteur Saint-Nicolas à Lévis, Huguette De Varennes, 63 ans, a été accusée de voies de fait ayant causé des lésions sur un bébé de sept mois.

La police de Lévis a procédé à l’arrestation de la propriétaire de garderie mercredi, à son établissement Chez Mamy Huguette, non accrédité et non relié à un CPE. Sur Internet, cette garderie, installée dans un immeuble du boulevard Guillaume-Couture, précise servir aussi pour les répits d’urgence et comme halte-garderie.

Les événements reprochés seraient survenus le ou vers le 2 août. Les parents du bébé ont rapidement observé que leur enfant avait un comportement différent. Ils se sont rendus à l’hôpital pour le faire examiner. Une fracture du fémur a été diagnostiquée. Après la consultation, un signalement à la DPJ a été fait et une plainte policière a été déposée.

Les policiers de Lévis précisent qu’outre la suspecte, plusieurs témoins ont été interrogés.

La gardienne a comparu détenue, au palais de justice de Québec, en début d’après-midi pour répondre à la seule accusation de voies de fait ayant causé des lésions corporelles.

Elle a pu reprendre sa liberté après s’être engagée à de multiples conditions, notamment de ne pas communiquer avec la famille du plaignant ni d’avoir une garderie chez elle. Huguette De Varennes ne pourra se trouver en présence d’enfants de moins de 16 ans sauf accompagnée d’un adulte au courant de l’accusation ni exercer un travail qui la placerait en relation d’autorité ou de confiance avec des enfants.

Son dossier reviendra à la cour à la mi-septembre.

L’accusée, Huguette De Varennes