La ministre Marguerite Blais
La ministre Marguerite Blais

Une autre maison des aînés et alternative construite à Québec

Une autre maison des aînés et alternative sera construite à Québec, dans le secteur de Lebourgneuf, a annoncé mercredi la ministre Marguerite Blais.

Cette maison des aînés et alternative de 96 places, dont 72 places pour aînés et 24 autres places pour adultes ayant des besoins spécifiques, sera située sur la rue de la Gandolière, à une adresse encore à déterminer. 

Le gouvernement Legault évalue à environ 600 000 $ le coût par place en maison des aînés et alternative, pour un total de 57,6 M$ par projet de 96 places.

L’établissement qui sera construit dans Lebourgneuf permettra d’offrir aux résidents «un milieu de vie à dimension humaine», constitué de huit unités climatisées de 12 places chacune, et comportant des chambres individuelles avec toilette et douche adaptée pour chaque résident, a-t-on précisé mercredi.

«Ce nouveau type d’hébergement rappellera davantage un domicile et favorisera les contacts humains ainsi qu’un mode de vie plus actif, entre autres grâce à un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des résidents et de leurs proches. De plus, l’environnement des maisons des aînés et alternatives facilitera l’application des mesures de prévention et de contrôle des infections en cas d’éclosion. Cette transformation sera aussi bénéfique pour le personnel qui travaille dans ces milieux, et contribuera d’ailleurs à l’attractivité et à la rétention de cette main-d’œuvre», résume le cabinet de la ministre responsable des Aînés dans un communiqué.

Afin d’accélérer la construction des maisons des aînés et des maisons alternatives, le gouvernement Legault a annoncé qu’un montant de 309 millions$ du Plan québécois des infrastructures 2020-2030 serait devancé à cette année.

Le gouvernement prévoit investir au total 2,6 milliards $ dans la construction de 2600 places en maisons des aînés et en maisons alternatives ainsi que dans la rénovation ou la reconstruction de 2500 places en CHSLD. Toutes les places en maisons des aînés devraient être prêtes pour la fin de 2022. Les travaux de rénovation des CHSLD s’échelonneront quant à eux au cours des prochaines années.

Les 2600 places en maison des aînés seront réparties dans 48 établissements plutôt que dans une trentaine comme le prévoyait la CAQ en campagne électorale, de sorte que la facture passera de 1 milliard $ à près de 1,5 milliard $.

Dans la Capitale-Nationale et dans Chaudière-Appalaches, ce sont respectivement 277 et 185 places en maisons des aînés qui seront développées. 

Une première maison des aînés dans la Capitale-Nationale a été annoncée le mois dernier par la ministre Marguerite Blais. Elle sera construite dans le secteur de Sainte-Foy, sur le site de l’église Saint-Louis-de-France. Le bâtiment, dont la valeur patrimoniale est considérée «exceptionnelle» par le Conseil du patrimoine religieux, sera démoli pour faire place à ce projet.