Une équipe de paramédics a eu une bien mauvaise surprise, jeudi vers 20 h 45, en sortant de la résidence d’un patient qu’ils devaient transporter à l’hôpital. Leur ambulance n’était plus là.

Une ambulance volée... puis retrouvée

Une équipe d’ambulanciers a eu une bien mauvaise surprise, jeudi vers 20 h 45, en sortant de la résidence d’un patient qu’ils devaient transporter à l’hôpital. Leur ambulance n’était plus là.

« L’ambulance fonctionnait, les clés étaient à l’intérieur et les portes étaient débarrées », mentionne le porte-parole du Service de police de Granby, Guy Rousseau.

Les ambulances sont dotées, comme les voitures de patrouille, d’un système qui permet de retirer les clés du contact tout en laissant tourner le moteur, ce qui permet d’éviter le vol du véhicule d’urgence tout en maintenant les gyrophares, explique Francis Brisebois, coordonnateur aux communications chez Dessercom, dont les paramédicaux desservent Granby. « Le paramédic a malheureusement oublié d’activer le système, probablement trop concentré sur l’intervention. Heureusement, la vie du patient n’a pas été mise en danger. Quand les paramédics ont réalisé que l’ambulance avait été volée, ils ont tout de suite appelé pour des renforts. Il s’agissait d’un appel non urgent. »

Une ambulance était disponible pour venir récupérer le patient. « C’est certain qu’on est un peu attristé de voir que des gens pensent à voler une ambulance parce que ça aurait pu avoir des conséquences dramatiques », admet M. Brisebois.

Voleurs pas pressés

Grâce au système GPS installé dans les ambulances, les policiers ont pu rapidement retrouver le véhicule intact au coin des rues de l’émeraude et Dubé, à moins de 3 km du lieu d’intervention. Le ou les malfaiteurs ont, selon toute vraisemblance, pris le temps de se promener dans la ville avant d’abandonner l’ambulance puisque ce n’est qu’environ 30 minutes plus tard qu’elle a été stationnée puis abandonnée.

Lorsque François Laramée, un résident du secteur, est revenu chez lui vers 21 h, l’ambulance ne s’y trouvait pas. Une quinzaine de minutes plus tard, des policiers ont sonné chez lui afin de lui demander s’il avait remarqué l’ambulance en face de chez lui. « J’ai tout de suite pensé qu’un voisin avait eu un malaise, mais en fait l’ambulance avait été volée. Les gyrophares étaient éteints, l’ambulance ne fonctionnait pas quand les policiers sont arrivés. »

Le larcin était loin d’être discret, souligne-t-il.

Les policiers sont donc à la recherche de témoins qui pourraient fournir des informations permettant de retrouver le ou les suspects. Ces informations peuvent être transmises en appelant au poste de police au 450- 776-3333