Un voleur des Walmart du Québec mis hors d’état de nuire

Un voleur qui sévissait dans les Walmart du Québec a été mis hors d’état de nuire pour un peu plus d’une année au palais de justice de Sherbrooke.

Arrêté en février dernier à la suite d’un vol à l’étalage au Walmart de Magog, Gabriel Balthazar a réglé ses comptes avec la justice.

À lire aussi: Ils fuient les policiers avec un bébé à bord après un vol au Walmart

Devant le juge Érick Vanchestein de la Cour du Québec, il a plaidé coupable, mardi, aux nombreuses accusations qui pesaient contre lui.

Le juge Vanchestein l’a condamné à 13 mois de prison au palais de justice de Sherbrooke à la suite d’une suggestion commune de l’avocat de la défense Me Christian Raymond et la procureure aux poursuites criminelles Me Geneviève Crépeau.

Trois mois et demi de détention provisoire ont été ajoutés au calcul de la peine.

« Vous êtes pas mal chanceux. Avec votre profil, vos antécédents et l’objectif pour lesquels vous avez commis ces vols, je trouve la suggestion clémente. J’imposerais beaucoup plus de temps de détention parce que je considère que présentement vous êtes une nuisance. Les règles m’imposent de suivre la suggestion commune. La prochaine fois, soyez assurés que je vais vous imposer une peine de pénitencier. J’espère que la peine servira à quelque chose », signale le juge Vanchestein.

Le 8 février dernier, Balthazar avait été repéré par le service de sécurité du Walmart de Magog qui a alerté les policiers. Balthazar venait de remplir un panier d’objets pour une valeur de plus de 1100 $.

Il a reconnu avoir fait la tournée des Walmart de la Rive-Sud pour y voler des objets afin de les revendre pour se payer de la drogue.

Il volait entre autres des balayeuses intelligentes.

Après son arrestation, il a mentionné aux policiers qu’il faisait deux à trois vols par jour dans des magasins Walmart et qu’il en faisait en quelque sorte son travail.

Il a du même souffle avoué avoir volé à la fin janvier, un ordinateur et une balayeuse intelligente en janvier 2019 à Magog, puis avait répété le même stratagème au Walmart de Sherbrooke.

Le 4 février 2019, il a reconnu un vol au Walmart de Mascouche pour quatre cafetières de plus de 1400 $.

Il venait de quitter une thérapie pour régler ses problèmes de consommation.

Balthazar a reconnu des vols aux épiceries IGA et Pasquier de Saint-Jean-sur-Richelieu d’où il est originaire.

Il a reconnu un vol de 300 $ dans un premier IGA de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Dans un autre IGA de Saint-Jean, il a vidé le comptoir de viande pour une valeur de 310 $. En juillet 2018, il a reconnu un vol de viandes pour 270 $ au Pasquier.

Lors de cette même journée, il a sévi dans un magasin Walmart. Il avait volé des caméras de surveillance pour une valeur d’environ 1800 $ en sortant par la porte du centre jardin.

Le 10 juillet 2018, il a volé un chauffeur de taxi en plus de ne pas payer sa course. Plus tard, dans cette nuit il a volé des cigarettes dans un dépanneur.

« Ce sont des événements qui ressemblent à des vols qualifiés », explique la procureure aux poursuites criminelles Me Geneviève Crépeau.

Le 23 décembre 2017, il a volé un autre chauffeur de taxi à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Il s’est fait conduire à plusieurs adresses sans payer sa course de 78 $.

L’accusé a reconnu des bris de conditions et avoir donné une fausse identité lors de son arrestation.

Une interdiction complète de se trouver dans tous les Walmart au Québec lui a été imposée dans le cadre d’une probation de trois ans.