Jean-Pierre Vallée a réalisé l’une des trois pièces de monnaie de la série portant sur les navires vikings.

Un Trifluvien dessine une pièce de monnaie

Trois-Rivières — Récemment, Jean-Pierre Vallée, un artiste illustrateur de Trois-Rivières, a eu la chance de travailler avec la Monnaie royale canadienne. Il a réalisé l’une des trois pièces de monnaie de la série portant sur les navires vikings. Son œuvre, qui se nomme Dragon en mer, est d’ailleurs sur le marché depuis le mois de février dernier.

«C’est un privilège d’être choisi pour dessiner une pièce de monnaie de collection. Dans mon cas, c’est grâce à l’un de mes amis en Nouvelle-Écosse avec qui je travaillais. Il dessine régulièrement des pièces pour la Monnaie royale du Canada. À un certain moment, il a donné mon nom et ils m’ont contacté. Il y avait trois pièces de monnaie à faire et ils ont décidé de faire faire les pièces par trois artistes qui avaient un style différent», explique-t-il.

La création de l’artiste trifluvien est inspirée de la saga du périple qui a mené Leif Eriksson du Groenland jusqu’au Vinland. À l’arrière-plan, il est possible d’apercevoir la côte accidentée du Canada moderne qui s’élève dans l’Atlantique Nord. À l’avant-plan se trouve un bateau scandinave à tête de dragon.

M. Vallée affirme que la réalisation d’une pièce de monnaie pour la Monnaie royale canadienne représente un long cheminement qui nécessite plusieurs étapes. En effet, il a travaillé sur son concept pendant plusieurs mois.

«Tout le processus se fait par internet. Nous devions envoyer nos croquis à un jury et celui-ci nous les renvoyait avec des commentaires. Ensuite, il fallait apporter des modifications. Il y a donc plusieurs esquisses avant d’arriver à la version finale. Je dirais qu’il y a peut-être eu 24 ou 25 dessins au total», évoque le principal intéressé.

Une quantité limitée
La série de pièces de monnaie portant sur les navires vikings ne sera produite qu’en 6000 exemplaires à travers le monde.

La première pièce de la série a été réalisée par l’artiste Patrick Bélanger. Elle se nomme Furie nordique et elle est disponible depuis le mois de janvier.

Pour sa part, la dernière pièce de la série est une œuvre de Neil Hamelin. S’intitulant L’odyssée des vikings, elle sera sur le marché ce mois-ci.

Les personnes intéressées peuvent s’en procurer sur le site internet www.monnaie.ca. Chacune des pièces est en vente au coût de 104,95 $.