Nolan Poulin lance une toute nouvelle formule de tournois de dek hockey partout en province, dont à Sherbrooke.

Un Sherbrookois lance une série de tournois

Dix tournois de dek hockey dans dix régions différentes. Voilà ce que proposera cet été le président du Tournoi Acide Lactique, le Sherbrookois Nolan Poulin. Cette série d’événements de grande envergure envahira le Québec cet été et aura comme apogée une finale appelée la Coupe régionale.

Cette nouvelle formule de tournois 3 contre 3 se nommera la Série régionale et sera présentée à Sherbrooke les 5 et 6 octobre. Il s’agira de l’avant-dernier arrêt, puisque la Série régionale commencera le 1er juin à Montréal pour ensuite se transporter à Québec et poursuivre le tout aux quatre coins de la province.

« La Série régionale, c’est la nouvelle génération de tournois adaptée aux réalités d’aujourd’hui, estime Nolan Poulin, le président-organisateur. Notre équipe parcourra dix différentes régions du Québec avec un événement unique en son genre. Chaque classique permettra aux équipes championnes de remporter des prix et des bourses, mais surtout, une participation privilégiée à notre événement final. »

Pour chaque Classique régionale, un maximum de 50 équipes sera accepté, et ce, dans cinq catégories.

« Notre objectif était de mettre l’accent sur les catégories de type récréatif, car trop souvent, les organisateurs de tournois concentrent leurs efforts à attirer les équipes des plus gros calibres, notamment en leur proposant de plus grosses bourses, poursuit M. Poulin. Il était grand temps d’apporter une série d’événements qui offre des avantages équivalents dans toutes les catégories. »

Les joueurs des catégories masculin D, masculin E et masculin récréatif, féminin D et mixte récréatif pourront donc s’inscrire. La Coupe régionale sera alors présentée en novembre. « Nous souhaitions élaborer un concept de tournois de style satellite comme nous retrouvons souvent dans les tournois de poker. Ce concept permet aux équipes gagnantes d’accéder par la suite à un événement plus important sans débourser les coûts d’inscription astronomiques qui y sont reliés. Ces équipes auront la chance de mettre la main sur une bourse qui pourrait aller jusqu’à 5000 $ par catégorie. Du jamais vu dans les calibres de type récréatif. Si nous atteignons notre objectif de 50 équipes par région, c’est 20 000 $ en bourses qui pourraient être offerts aux cinq équipes championnes de cet événement final. »