Un homme de 32 ans a plaidé coupable, mardi au palais de justice de Trois-Rivières, à une accusation de conduite d’un véhicule avec les capacités affaiblies par l’alcool.
Un homme de 32 ans a plaidé coupable, mardi au palais de justice de Trois-Rivières, à une accusation de conduite d’un véhicule avec les capacités affaiblies par l’alcool.

Un père ivre au volant avec ses enfants

TROIS-RIVIÈRES — Un Trifluvien de 32 ans doit payer une amende de 2200 $ pour avoir conduit son véhicule avec les capacités affaiblies par l’alcool tout en ayant eu ses enfants avec lui.

L’incident s’est produit le 21 juin 2019. L’homme est allé chercher ses enfants au service de garde d’une école primaire du secteur de Cap-de-la-Madeleine. Les responsables du service ont remarqué qu’il présentait des signes d’un individu en état d’ébriété.

La police de Trois-Rivières a été avisée. Une opération de ratissage a été menée par des agents de la paix dans le quartier où habite l’homme. Dès son arrivée dans le secteur, il a été intercepté par les policiers qui ont procédé à son arrestation.

L’individu sans antécédent judiciaire a plaidé coupable mardi à une accusation de conduite d’un véhicule avec les facultés affaiblies par l’alcool. Habituellement, l’amende pour une première infraction du genre est de 1000 $. Mais devant les circonstances aggravantes de la situation, la juge Guylaine Tremblay l’a condamné à payer une amende de 2200 $. Il lui est aussi interdit de conduire un véhicule pendant un an. Il pourrait reprendre le volant plus rapidement à condition d’obtenir un permis restreint qui lui permettrait de conduire un véhicule équipé d’un antidémarreur éthylométrique et de respecter les conditions imposées par la Société de l’assurance automobile du Québec à cet effet.

Selon ce qu’il a été permis d’apprendre lors du passage de cet homme au palais de justice, il a mis fin à toute consommation d’alcool.