Les véhicules volés qui ont été récupérés par la police d'Ottawa sont remisés, pour le moment.

Un Ottavien «commandait» des vols de voitures luxueuses

Un important stratagème de vols de voitures luxueuses a été dévoilé par la police d’Ottawa, mardi. Selon l’enquête, environ 50 véhicules volés, d’une valeur totale de 2,5 millions $, devaient être vendus à l’étranger, en passant d’abord par le Port de Montréal.

La police d’Ottawa a dévoilé les résultats de son enquête baptisée Ravin, menée de concert avec divers services policiers du Québec.

Une vague de vols de voitures luxueuses a déferlé sur Ottawa, entre mai et août 2018.

Certaines voitures volées valent près de 650 000$.

Plusieurs de ces véhicules ont été retrouvés au Port de Montréal et ses environs, d’où l’on s’apprêtait à les exporter illégalement, a précisé le Service de police d’Ottawa (SPO). Les autorités ont pu retrouver 19 véhicules volés.

Des véhicules utilitaires sport (VUS) récents, dont des Toyota et des Lexus, ont été retrouvés.

Les voitures étaient volées principalement à Ottawa et Montréal, et, dans une moindre mesure, Toronto.

Le SPO a arrêté quatre Montréalais, le 31 août 2018.

Puis, le 17 avril, un homme d’affaires d’Ottawa a été interpellé par le SPO. Selon l’enquête, Jean Belleus, 58 ans, commandait des vols de voitures, dont les modèles et les années de fabrication étaient très précis. Il s’adressait à des voleurs de voiture de Montréal pour obtenir les véhicules.

Jean Belleus a été accusé de plusieurs chefs le 11 mai.

La Couronne l’accuse de possession de biens criminellement obtenus, d’emploi d’un document contrefait, de recyclage des produits de la criminalité, de possession d’un outil de cambriolage, de modification du numéro d’identification d’un véhicule et d’obtention de biens par faux semblant (fausse déclaration).

Deux Montréalais qui étaient déjà accusés dans cette affaire ont vu leur dossier judiciaire s’épaissir, le 12 février. Le ministère public a ajouté des chefs d’accusation contre Mathieu Authier, 26 ans, et Éric Robert Ferreira, 25 ans.

Le premier doit répondre à pas moins de 105 chefs (dont 19 pour vol de voiture), et le second, 35 accusations (dont 16 pour vol de voiture).

«Nous avons adopté une approche d’enquête conjointe avec des partenaires policiers externes, le Bureau d’assurance du Canada et l’industrie automobile en vue de cibler la criminalité propre aux vols de véhicules et nous sommes heureux des résultats et du succès obtenus jusqu’ici par l’opération Ravin», a déclaré l’inspecteur Tim Hodgins, des enquêtes criminelles de la Police d’Ottawa.