Un mort et trois policiers hospitalisés à La Baie

Un homme de 69 ans de La Baie est mort jeudi après-midi dans son garage à la suite d’une intoxication au monoxyde de carbone. Sa femme ainsi que les trois policiers qui ont répondu à l’appel d’urgence ont été transportés à l’hôpital après avoir eux aussi été fortement intoxiqués par le gaz.

Le service de police de Saguenay a reçu un appel de détresse de la femme de la victime à 16 h 05 afin de se rendre au sur le boulevard Grande-Baie Nord à La Baie.

À leur arrivée sur place, à 16 h 19, les policiers ont retrouvé l’homme de 69 ans inerte, allongé au sol près de deux véhicules qui se trouvaient dans le garage double, dont les portes étaient fermées.

Si le décès de l’homme a été constaté sur place, des tests menés dans l’heure qui a suivi par les pompiers de Saguenay ont forcé le transport d’urgence de la femme de la victime vers un hôpital de Québec tellement elle était intoxiquée au CO.

« Elle a été transportée à Québec pour y être soignée dans une chambre hyperbare. Les pompiers ont ensuite fait de nouveaux relevés et quand ils les ont eus, ils ont envoyé les trois policiers à l’hôpital pour vérifier leur niveau de CO dans le sang », explique le lieutenant de la police de Saguenay, Dominic Lemieux.

Cela s’est avéré être une excellente décision puisque l’un des trois agents a lui aussi pris le chemin de Québec au vu de son niveau de gaz extrêmement élevé dans le sang.

Tout comme la femme de la victime, il devra subir des traitements dans une chambre hyperbare.


« Les pompiers ont ensuite fait de nouveaux relevés et quand ils l’ont eu, ils ont envoyé les trois policiers à l’hôpital pour vérifier leur niveau de CO dans le sang. »
Dominic Lemieux

Une policière se trouvait toujours à l’hôpital de La Baie jeudi soir pour les mêmes raisons, tandis que le troisième agent – le superviseur en service – a reçu son congé en début de soirée puisqu’il n’y avait que des petites traces de CO présentes dans son sang et que sa santé n’était pas menacée.

Les pompiers ont ensuite procédé à la ventilation des lieux et la scène d’enquête a été levée en soirée.

Circonstances à déterminer

Les circonstances ayant mené au décès de l’homme de 69 ans demeuraient toujours à élucider jeudi, mais la thèse principale est que l’un des véhicules – une camionnette Ford ou une voiture Ford Mustang – ait été mis en marche dans l’espace clos du garage, menant ainsi à la mort accidentelle de la victime.

« Toutes les portes étaient fermées. Le garage était plein de gaz, mais il y en avait aussi dans la maison. Tout laisse croire que c’est le véhicule dans le garage qui fonctionnait. Est-ce qu’il l’a oublié ? A-t-il pesé sur le démarreur [à distance] sans s’en rendre compte ? Ce sont toutes des choses qu’on va devoir éclaircir au cours de l’enquête », indique le lieutenant Lemieux.

L’enquête permettra donc de déterminer la suite des événements, mais déjà, les thèses du geste criminel ou du suicide ont formellement été écartées par les policiers de Saguenay.