Raphaël Paré Marceau

Un jeune homme de 19 ans perd la vie à Parent

LA TUQUE — Un homme de 19 ans de Dolbeau-Mistassini a perdu la vie tragiquement dans un accident de travail, jeudi soir, à Parent en Haute-Mauricie. Raphaël Paré Marceau aurait été heurté par une pièce métallique de grande taille. Son décès a été constaté sur place.

L’accident serait survenu vers 17 h 20. Le travailleur se trouvait dans un garage de l’entreprise RSLB sur la route 25 à Parent et procédait à l’entretien mécanique de machinerie forestière.

«L’information qu’on a pour le moment c’est qu’il aurait fait une manœuvre et que la pièce aurait basculé sur le travailleur», a indiqué Audréane Lafrenière, porte-parole pour la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).

Deux inspecteurs de la CNESST ont été dépêchés sur les lieux pour enquêter sur cet accident.

À Parent, une communauté d’à peine 300 personnes, l’incident a ébranlé la population.

«C’est toujours quelque chose de pénible quelqu’un qui perd la vie en travaillant. On ne se rend pas compte parfois à quel point le travail peut être risqué. C’est une petite communauté et ça touche tout le monde», a commenté le conseiller municipal de Parent, Éric Chagnon.

Jour de deuil

L’incident est survenu alors que la CNESST s’apprête à souligner le Jour de deuil, qui aura lieu le dimanche 28 avril. Une journée internationale où l’on honore la mémoire des personnes décédées ou blessées au travail et de rappeler aux travailleurs et aux employeurs l’importance d’agir pour rendre les milieux de travail plus sécuritaires.

«Le Jour de deuil est une occasion de renouveler, comme société, notre engagement collectif à améliorer la santé et la sécurité en milieu de travail et à prévenir les blessures, les maladies et les décès. Avec la collaboration des employeurs, des travailleuses, des travailleurs et de nos partenaires, continuons à faire de la prévention des accidents une priorité», a commenté Manuelle Oudar, présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST.

En 2018, ce sont huit travailleurs qui ont perdu la vie dans la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, soit deux lors d’un accident de travail et six des suites d’une maladie professionnelle.

Au cours de cette même année, 7825 personnes ont été blessées lors d’un accident du travail ou victimes d’une maladie professionnelle.

Pour l’ensemble du Québec, ce sont 62 personnes qui ont perdu la vie lors d’un accident du travail; le même nombre qu’en 2017. De plus, 164 personnes sont décédées des suites d’une maladie professionnelle, ce qui représente une diminution de 4 décès par rapport à 2017.

Par ailleurs, toujours en 2018, 91 711 personnes ont subi un accident de travail, ce qui représente 251 accidents par jour, soit 1 accident toutes les 6 minutes. De plus, 11 695 travailleurs ont été victimes d’une maladie professionnelle. Au total, 103 406 lésions professionnelles ont été recensées, ce qui représente une augmentation de 7271 par rapport à 2017.