Le SPVG s’est rendu au 328, rue du Vigneau , dans le secteur de Gatineau, à la suite d’un signalement fait au centre d’appels d’urgence, indique la porte-parole Andrée East.

Un Gatinois accusé d'homicide involontaire

Une accusation formelle est déposée contre un Gatinois de 22 ans pour l’homicide involontaire d’un autre jeune homme, survenu dans la nuit de lundi à mardi, dans l’est de la ville.

Timmy Ménard-Mélo a comparu au palais de justice de Gatineau, mercredi midi. Il a gardé le silence pendant que les avocats de la Couronne et de la défense remettaient son dossier à vendredi, date à laquelle le ministère public remettra de la preuve supplémentaire à la partie adverse.

Cette affaire prend des allures d’une altercation ayant mal viré, entre les deux jeunes hommes qui se connaissaient.

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) poursuit son enquête relativement à ce troisième homicide de l’année à survenir sur son territoire.

Le SPVG s’est rendu au 328, rue du Vigneau, dans le secteur de Gatineau, à la suite d’un appel logé au centre d’appel d’urgence, dans la nuit de lundi à mardi, indique la porte-parole Andrée East.

Selon des documents du tribunal, la victime est Vincent Evan Brown, 25 ans.

Ce dernier a été découvert grièvement blessé, dans une marre de sang, sur les lieux du crime allégué.

Il aurait été blessé à la tête et à un bras, selon nos informations. Ces deux lésions lui auraient été fatales.

Le décès a été constaté à l’Hôpital de Hull.

«Les policiers ont érigé un périmètre de sécurité afin de protéger la scène et ainsi permettre aux enquêteurs et aux techniciens du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale de traiter la scène, mentionne l’agente East. Plusieurs autres démarches ont parallèlement été effectuées afin de faire progresser l’enquête, dont une enquête de voisinage.»

Autres cas

Trois personnes ont été victimes d’un homicide, à Gatineau, en 2018.

Le 23 avril dernier, le corps de Joey Morin a été découvert dans un sous-sol de la rue Fernand-Arvisais, dans le secteur Gatineau. Il s’agissait du deuxième cas d’homicide de l’année.

Son tueur présumé, Kamy Lafrenière, a été arrêté quelques jours plus tard en Abitibi-Témiscamingue, où il «squattait» une maison inhabitée.

Le premier homicide de 2018 s’est produit plus tôt en hiver.

Le 30 janvier, la police de Gatineau découvrait le corps de Claire Hébert, 58 ans, dans la résidence familiale du 222, rue Napoléon-Groulx.

Les enquêteurs ont accusé le fils de la victime, Denis Junior Dompierre, de meurtre sans préméditation, le 12 février. La victime et son fils habitaient ensemble depuis quelques mois et leur relation était houleuse.