Jean-Guy S. Robert, qui a été policier à Bromont et pompier à Waterloo, a récemment subi son enquête préliminaire.

Un ex-policier accusé d'agression sexuelle

Un ancien policier de Bromont fait face à la justice pour une accusation d’agression sexuelle causant des lésions corporelles.

Jean-Guy S. Robert, 27 ans, a subi son enquête préliminaire en début de semaine dernière au palais de justice de Saint-Hyacinthe. Il a ensuite été cité à procès.

On lui reproche d’avoir agressé sexuellement une femme de 20 ans à Saint-Liboire, en Montérégie, le 10 juin 2018, tout en lui infligeant des blessures. Cette accusation est passible d’une peine maximale de 14 ans de prison.

Les circonstances de l’agression alléguée, énoncées à l’enquête préliminaire, sont toutefois frappées d’une ordonnance de non-publication.

Les gestes reprochés seraient survenus trois jours après le renvoi de M. Robert du Service de police de Bromont où il n’a œuvré qu’un mois, indique Catherine Page, directrice des communications de cette ville.

Mme Page n’a pas précisé les raisons du départ de M. Robert, qui était en probation. « On a mis fin à l’emploi pour des raisons qu’on juge acceptables », se limite-t-elle à dire.

Aussi ex-pompier

M. Robert, qui habite Waterloo, a aussi été pompier à temps partiel dans cette municipalité, poste qu’il a perdu peu après le dépôt de l’accusation en 2018.

Il a également été policier dans le Grand Nord québécois. Il n’a pas d’antécédent criminel et demeure en liberté durant le processus judiciaire. Son dossier revient devant la cour, pour la forme, en janvier prochain.

L’accusé est défendu par Me Pierre Joyal jr, tandis que Me Marie-Claude Morin représente le Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Il n’a pas été possible de joindre M. Robert lundi.