Un entraîneur de l'Intrépide juvénile de Gatineau a admis ses gestes à caractère sexuel.

Un ex-entraîneur plaide coupable à une accusation de nature sexuelle

Un ex-entraîneur de hockey mineur de l’Outaouais a admis avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite à une mineure. Cody Lagacé, 30 ans, a plaidé coupable sur un chef d’accusation criminel, lundi, à Gatineau. Il a reçu une sentence de 90 jours de prison à purger de façon discontinue.

L’affaire a fait grand bruit, l’automne dernier.

Celui qui œuvrait chez l’Intrépide juvénile de la polyvalente Nicolas-Gatineau, et dans un centre d’animation d’Aylmer en tant qu’animateur, avait aussi été accusé d’attouchements sexuels, de leurre informatique sur une adolescente de 13 ans.

L'ex-entraîneur de l'Intrépide juvénile de la polyvalente Nicolas-Gatineau, Cody Lagacé

Selon des documents judiciaires, le tribunal a prononcé un arrêt des procédures concernant ces deux dernières accusations, ne conservant que le chef sur lequel il a plaidé coupable.

Cody Lagacé a utilisé l’application mobile « Snapchat » pour communiquer ses propos explicites à sa victime, avaient confirmé de nombreuses sources au Droit, en novembre.

Les gestes reprochés ne se sont pas produits dans le cadre des activités avec l’Intrépide.

Lors de la publication de la nouvelle, Cody Lagacé a remis sa démission auprès de l’équipe de hockey.

Les faits reprochés par la Couronne se sont produits entre le premier juillet et le 2 octobre 2017.