L'ABI a été le théâtre d'un deuxième incendie en un mois.

Un deuxième incendie à l’ABI

BÉCANCOUR — Pour une deuxième fois en un peu moins d’un mois, un incendie a fait rage à l’Aluminerie de Bécancour (ABI), qui est en lock-out depuis 16 mois, dans la nuit de mercredi. C’est un bâtiment qui n’est pas rattaché à l’usine qui a été la proie des flammes.

Les pompiers de Bécancour ont été appelés sur place vers 1 h 15. Selon leurs premières constatations, une déflagration se serait probablement produite. «Il semble que quelque chose a explosé dans ce petit bâtiment. Il y avait beaucoup de fumée et un peu de flammes. À notre arrivée, on a constaté qu’il y avait déjà des gicleurs qui arrosaient. On a donc pu arroser sans problème», explique Luc Desmarais, directeur des incendies à Bécancour.

La vingtaine de pompiers appelés sur place sont venus à bout de l’incendie en environ trois heures. La bâtisse, qui servirait de chaufferie, est toujours debout. L’ampleur des dommages n’a pas encore été évaluée.

Les pompiers n’ont pas rencontré de difficultés particulières pour éteindre les flammes. D’ailleurs, personne n’a été blessé. Aucun travailleur ne se trouvait sur place.

Beaucoup de fluide caloporteur s’est retrouvé sur le plancher du bâtiment. Urgence Environnement s’est rendue sur place. 

La cause de l’incendie n’a pas encore été déterminée. L’enquête va être menée au cours des prochains jours. 

Rappelons que l’ABI a aussi été la proie d’un incendie le 17 avril dernier.  Deux explosions avaient ébranlé la fonderie. Les pompiers avaient combattu les flammes toute la journée et une bonne partie de la soirée. Des travailleurs s’étaient alors interrogés sur les mesures de sécurité dans l’usine alors que le lock-out se prolonge.