Le drame a eu lieu tout près de l'école des Avenues.

Un adolescent accusé de meurtre au premier degré

Une accusation de meurtre prémédité a été portée, lundi, contre un adolescent de 17 ans dans l’affaire du décès de Thomas Cameron, indique la Sûreté du Québec. Une adolescente de 15 ans est quant à elle accusée de complicité après le fait.

Les deux individus qu’on ne peut identifier puisqu’ils sont mineurs reviendront jeudi en Chambre de la jeunesse. Le premier accusé devra alors répondre à l’accusation.

Très peu d’éléments de preuve sont révélés publiquement étant donné l’âge des accusés, a expliqué Nathalie Robidoux, responsable du dossier à la chambre de la jeunesse du Directeur des poursuitres criminelles et pénales (DPCP) à Sherbrooke.

Les deux personnes demeurent détenues jusqu’à jeudi.

Rappelons que le corps de Thomas Cameron, 18 ans, a été découvert samedi soir vers 21 h 30 au parc Adrien-Cambron, dans l’est de Sherbrooke. Le décès du jeune homme a été constaté après son transfert à l’hôpital. Son corps portait plusieurs traces de violence. Un hélicoptère de la SQ avait survolé le parc dimanche après-midi afin de prendre des photographies aériennes du site où le jeune homme a été retrouvé sans vie.

Le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec ainsi que le Service de police de la Ville de Sherbrooke mènent une enquête commune dans ce dossier.

Une étoile au ciel

La mère de la victime a exprimé son amour pour son garçon sur les réseaux sociaux. « Depuis hier [samedi] soir, il y a une merveilleuse et belle étoile qui brille au ciel. Mon petit ange de 18 ans. Je t’aime de tout mon cœur et je t’aimerai toujours. Tu as voulu aider avec ton grand cœur parce que toi tu n’as pas eu d’aide et c’est comme ça que tu nous as quittés... Je t’aime mon ange... », a-t-elle écrit sur Facebook. Avec La Presse canadienne 

+

Selon le vice-président du tournoi Novice-O-Rama, Thomas Cameron était un bénévole passionné.

L’organisation du Novice-O-Rama sous le choc

Thomas Cameron était un bénévole bien connu de l’organisation du tournoi Novice-O-Rama. Le vice-président de l’organisation, Steve Gosselin, a été secoué en apprenant le décès du jeune homme, qui a été vraisemblablement assassiné dans l’est de Sherbrooke, samedi. 

« C’est quelqu’un qui avait tout le temps le sourire. Il était toujours prêt à donner un coup de main. Jamais de malice », a-t-il indiqué à La Tribune.

« Toute la gang du conseil d’administration, on est un peu en état de choc, avoue le vice-président. Ça nous a jeté par terre, premièrement d’apprendre son décès et deuxièmement d’apprendre comment ça s’est passé. On est tous à l’envers. »

C’est grâce à l’organisme Le Pont qui œuvre dans le domaine de la justice alternative que Thomas a commencé à prêter main-forte à l’organisation du tournoi il y a quatre ans. « Nous, on fait affaire avec des organismes pour recruter des bénévoles. Lui, même s’il n’était plus avec cet organisme, il a voulu continuer à s’impliquer avec nous, car il aimait la gang. Il aimait venir à l’aréna pour nous donner un coup de main », décrit M. Gosselin. 

« Ce sont des organismes qui viennent en aide à des jeunes qui ne l’ont pas eu facile, poursuit-il. Souvent, les jeunes venaient à reculons, c’était pratiquement du travail forcé. Quand leur quart de quatre heures était fini, ils s’en allaient. Thomas, on négociait avec lui directement. Il aimait venir donner du temps. On s’est attaché à ce petit gars-là avec les années. Il donnait beaucoup d’heures. »

« Je ne le connais pas sur un plan personnel, je le connais selon ce que j’ai vu à l’aréna », rappelle M. Gosselin, qui a tenu à rendre hommage au jeune homme sur la page Facebook de Novice-O-Rama.

Thomas Cameron s’occupait d’un peu de tout, de la musique à la livraison des caisses de bières. « Il pouvait aller là où on lui demandait. C’était un journalier », relate l’organisateur.

Est-ce qu’on soulignera la mémoire de Thomas Cameron de manière particulière lors du prochain tournoi ? « Il est encore un peu tôt. On n’a pas encore eu de réunion pour enclencher la prochaine édition, mais c’est sûr que ça va tomber sur le sujet. Ça peut être de nommer un bénévole de l’année, le prix pourrait porter son nom. Il faut parler à la famille, on ne peut prendre cette initiative d’un trait. Probablement qu’on va faire un don à un organisme que la famille soutient », résume Steve Gosselin. 

Hommages sur Facebook

Sur le groupe Facebook privé « Hommage à Thomas Cameron », plusieurs ont tenu à livrer un hommage au défunt. 

« Thomas, je suis si triste de t’avoir perdu, tu étais vraiment un bon garçon et je suis contente d’avoir été dans ta vie et j’étais bien avec toi, tu vas beaucoup me manquer. Repose en paix Thom et je pense à toi et veille sur nous », a partagé Frédérik Messier.

« Repose en paix mon meilleur ami. N’oublie jamais que j’ai juste voulu t’aider dans ta vie big, tu étais toujours là pour moi et moi pour toi. Thomas Cameron, tu es dans un monde meilleur maintenant. On était comme des frères toi et moi je ne t’oublierai jamais mon frère », a publié Bren Côté-Gosselin.

« Thomas, tu étais un homme tellement agréable, un homme à qui on pouvait faire vraiment confiance avec qui on avait du plaisir, simplement un homme merveilleux. On t’a perdu, mais dans ma tête, tu es encore présent. Je ne peux pas croire que c’est vraiment toi qui es parti. En fait, tout court que ce soit toi qui t’es fait faire ça. Promets-moi de veiller sur nous. On t’aime. Mes sympathies à toute la famille et amis », a témoigné Orély Denault.