L'incident est survenu au parc Jarry, dans la propre circonscription de Justin Trudeau. Le jeune homme n'a pas apprécié la présence d'un élu fédéral à une fête traditionnellement associée au nationalisme québécois.

Trudeau confronté par un opposant dans un parc de Montréal

MONTRÉAL — Poursuivant sa tournée québécoise dans le cadre des célébrations entourant la Fête nationale, le premier ministre fédéral Justin Trudeau a été apostrophé samedi par un opposant en colère dans un parc de Montréal.

L'incident est survenu au parc Jarry, dans la propre circonscription de M. Trudeau. Un jeune homme barbu portant un chandail blanc n'a pas prisé la présence d'un élu fédéral à une fête traditionnellement associée au nationalisme québécois.

L'homme lui a demandé s'il était venu lui parler en anglais. Il lui a ironiquement fait remarquer que sa fête (la Fête du Canada) aura lieu la semaine prochaine.

Il a ensuite reproché à M. Trudeau «d'être venu nous narguer chez nous».

«Je suis chez moi», a répliqué le premier ministre. Il a ensuite sermonné l'homme en disant que «l'intolérance n'avait pas sa place au Québec».

L'individu a rapidement été éloigné par les gardes du corps de M. Trudeau.

Plus loin, faisant référence au voyage du premier ministre en Inde alors qu'il avait revêtu un costume du pays, un autre homme lui a demandé à la blague «s'il s'était déguisé en Québécois» avant de lui souhaiter «une bonne Fête nationale».

Coïncidence, la confrontation est survenue lorsque le premier ministre a croisé le chemin du chef du Parti québécois Jean-François Lisée. Les deux hommes se sont serré la main.

Règle générale, M. Trudeau a été bien accueilli par les autres participants aux diverses activités organisées autour de la Fête nationale.

Plus tôt, il s'était rendu à Drummondville, dans le Centre-du-Québec, où il a parcouru un marché public avec ses fils Xavier et Hadrien.

«Quel plaisir d'être ici à Drummondville pour la Fête nationale! C'est une fin de semaine en famille, mais je suis très content d'être ici avec Alexandre Cusson, le maire», a-t-il dit aux journalistes. Il a ensuite visité le Village Québécois d'antan, avant de se diriger vers Montréal.

Fin de semaine occupée

Le premier ministre canadien ne sera pas le seul politicien fédéral à célébrer la Fête nationale dans la province.

Le chef conservateur Andrew Scheer prévoit se diriger dimanche dans le Bas-Saint-Laurent, où il fera des arrêts à Rivière-du-Loup, à Montmagny, puis à Berthier-sur-Mer. Il doit terminer sa journée à Québec.

Jagmeet Singh, chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), avait quant à lui l'intention d'aller célébrer dimanche, à Montréal, dans le quartier Rosemont, en compagnie du député local Alexandre Boulerice.

Les chefs de partis du Québec, qui tomberont bientôt en campagne électorale, auront eux aussi une fin de semaine occupée.

Jean-François Lisée s'est promené dans plusieurs quartiers de Montréal samedi, et il participera au défilé de la Fête nationale dimanche soir.

Son homologue de la Coalition avenir Québec, François Legault, a fêté dans sa circonscription de L'Assomption, samedi. Il participera dimanche à un déjeuner familial à Charlemagne, aussi dans sa circonscription, et au défilé de la Fête nationale en soirée.

Les députés de Québec solidaire seront également dans la métropole pour prendre part aux divers événements samedi et dimanche.