Tragédie sur la 417: le chauffard est mort dans l'accident

Le chauffard à l’origine d’un terrible accident mortel, dimanche sur l’autoroute 417, compte parmi les deux personnes décédées.

C’est ce qui émane des dernières informations de l’Unité des enquêtes spéciales (UES), qui enquête sur cette affaire.

Dimanche vers 13h, la Police provinciale de l’Ontario (PPO) s’est lancée aux trousses d’un chauffard, sur la route 17, à l’ouest d’Ottawa. Les policiers ont abandonné plus tard cette chasse à l’homme, car elle pouvait mettre leur sécurité et celle du public en danger.

La course folle du suspect de 36 ans s’est terminée un peu plus loin, soit sur l’autoroute 417, à la hauteur du chemin Panmure, secteur Arnprior.

À LIRE AUSSI: Tragédie sur la 417 près d’Arnprior

C’est à cet endroit que le chauffard a pris fin abruptement, lorsqu’il a percuté de plein fouet une autre voiture. Le conducteur fautif circulait à ce moment à sens inverse - soit en direction est - sur la 417 ouest.

Puisque la PPO a été impliquée dans la poursuite et que des personnes ont été blessées et tuées, l’enquête sur les circonstances de ce drame a été confiée à l’UES.

L’homme de 36 ans a perdu la vie lors de son transport aérien vers l’hôpital.

La conductrice de l’autre véhicule impliqué, soit une femme de 62 ans, est morte sur le coup. L’innocente victime n’aurait jamais pu éviter le suspect qui se dirigerait droit devant elle.

L’UES a indiqué dans les heures suivant cette collision que la PPO et la police d’Ottawa avaient été alertées en raison d’un «véhicule d’intérêt».

Trois autres véhicules ont été impliqués dans cette collision.

Deux personnes, de 27 et de 28 ans, ont été transportées à l’hôpital. Leurs blessures sont très sérieuses, mais leurs vies ne seraient pas en danger.

Survivant

Descripteur des matchs des Sénateurs à la radio TSN 1200, Dean Brown peut remercier le ciel d’être toujours vivant. Sur Twitter, il a confirmé avoir été impliqué dans cette effroyable embardée, alors qu’il n’a subi que des blessures légères. 

Lui, sa conjointe et la mère de cette dernière s’en sont sortis presque indemnes. «Il y a des choses que nous avons vu (dimanche) que nous ne pourrons jamais effacer.»

Le descripteur sportif a souligné le travail des policiers, pompiers et techniciens paramédicaux, «Ce sont des gens extraordinaires ayant vu des choses horribles, et qui font leur travail avec professionnalisme et humanisme dans des situations inhumaines.»

Trois enquêteurs, deux enquêteurs spécialistes des sciences judiciaires et un spécialiste de la reconstitution des collisions ont été appelés sur la scène de désolation.

L’UES demande par ailleurs à toute personne qui pourrait avoir des renseignements sur cet incident à communiquer avec son enquêteur principal au 1-800-787-8529.