Naomi Osaka, qui souhaitait décrocher un troisième titre majeur consécutif, a trébuché, tout comme l’Américaine Serena Williams en fin de journée.

Surprise, Osaka et Williams éliminées aux Internationaux de France

PARIS — Le parcours de deux des têtes d’affiche du tableau féminin aux Internationaux de tennis de France a pris fin de façon abrupte, samedi.

Naomi Osaka, qui souhaitait décrocher un troisième titre majeur consécutif, a trébuché, tout comme l’Américaine Serena Williams en fin de journée.

Osaka, la favorite du tournoi, a connu des ratés et baissé pavillon 6-4, 6-2 devant Katerina Siniakova au troisième tour, tandis que Williams, la détentrice de 23 titres majeurs en carrière, a été renversée par sa compatriote Sofia Kenin 6-2, 7-5.

«Au premier set, en particulier, elle frappait chacun de ses coups sur la ligne, et je n’ai pas affronté une joueuse de ce calibre-là depuis un bon moment déjà, a déclaré Williams. J’ai simplement affronté une joueuse extraordinaire.»

Kenin, qui est âgée de 20 ans, avait profité de l’abandon de la Canadienne Bianca Andreescu plus tôt dans le tournoi pour accéder au deuxième tour. Elle affrontera au quatrième tour l’Australienne Ashleigh Barty, tombeuse d’Andrea Petkovic 6-3, 6-1.

«J’ai vu qu’elle n’affichait pas la même confiance qu’à l’habitude», a noté Siniakova, en référence à Osaka.

La dernière fois que Williams avait été éliminée aussi rapidement dans un tournoi du Grand Chelem, c’était en 2014, au deuxième tour à Roland Garros. Elle avait ensuite été éliminée au troisième tour à Wimbledon.

Williams a terminé la rencontre avec 34 fautes directes, soit le double de Kenin.

«Quand tu joues contre Serena, tu dois te battre pour chaque point, a dit Kenin. Elle est si résiliente. Je suis tellement heureuse de l’avoir emporté.»

Pour sa part, Siniakova est la favorite en double, et la 42e joueuse mondiale en simple. Elle affrontera au prochain tour la finaliste des Internationaux des États-Unis en 2017, l’Américaine Madison Keys, qui a défait la qualifiée Anna Blinkova 6-3, 6-7 (5), 6-4.

Cette défaite a mis un terme à la séquence de 16 victoires consécutives d’Osaka en Grand Chelem, qui a compris la conquête des titres aux Internationaux des États-Unis en 2018 et aux Internationaux d’Australie en janvier.

«J’avais l’impression d’avoir un poids supplémentaire sur les épaules», a admis Osaka, qui était la favorite d’un tournoi majeur pour la première fois de sa carrière.

En dépit de sa défaite, la Japonaise est assurée de préserver son premier rang mondial, peu importe les résultats d’ici la fin du tournoi parisien.

«C’est étrange, mais j’ai l’impression que cette défaite est la meilleure chose qui puisse m’arriver. J’ai l’impression que j’étais en train de me laisser emporter par la possibilité de balayer les tournois du Grand Chelem. C’est ce que j’ai toujours voulu accomplir, a-t-elle évoqué. Mais je crois que je dois adopter une approche différente: si c’était si simple, tout le monde pourrait y parvenir. Il faut que je continue de travailler fort à l’entraînement et que je me place en position pour que ça se produise, avec un peu de chance.»

Plus tôt samedi, Simona Halep peut toujours espérer défendre son titre avec succès après avoir offert une clinique de tennis à la 27e tête de série Lesia Tsurenko, en route vers une victoire de 6-2, 6-1 en 55 minutes au troisième tour.

Halep, qui a remporté son seul titre majeur en carrière à Roland Garros l’an dernier, tente de devenir la première joueuse à défendre un titre du Granc Chelem avec succès depuis l’Américaine Serena Williams à Wimbledon en 2016.

La Roumaine affrontera au prochain tour la gagnante du duel entre la championne olympique, Monica Puig, et Iga Swiatek.

Tsurenko, qui a évincé Eugenie Bouchard au premier tour du tournoi, a reçu des traitements à la cuisse droite alors qu’elle tirait de l’arrière 3-0 au deuxième set.

En double, la Canadienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire Xu Yifan ont aisément remporté leur match de deuxième tour 6-1, 6-1 contre les Chinoises Han Xinyun et Wang Yafan.

Dabrowski, d’Ottawa, sera de retour en scène dimanche avec son partenaire croate Mate Pavic pour son match de deuxième tour en double mixte. Ils affronteront alors le Croate Franko Skugor et la Roumaine Raluca Olaru.

Par ailleurs, les organisateurs ont annoncé que la Québécoise Leylah Annie Fernandez sera la favorite des Internationaux de tennis junior de France, qui se mettront en branle dimanche. Avec La Presse canadienne

Le favori Novak Djokovic a atteint le quatrième tour des Internationaux de tennis de France sans concéder le moindre set.

+

Djokovic et del Potro poursuivent leur route aux Internationaux de France

PARIS — Le favori Novak Djokovic a atteint le quatrième tour des Internationaux de tennis de France sans concéder le moindre set.

Djokovic a été en parfait contrôle des échanges contre l’Italien Salvatore Caruso, qu’il a évincé en trois manches de 6-3, 6-3, 6-2 samedi. Son prochain adversaire sera le vainqueur du duel entre la 13e tête de série Borna Coric et Jan-Lennard Struff, tombeur du Canadien Denis Shapovalov au premier tour.

À l’instar de Djokovic, Juan Martin del Potro a lui aussi enregistré sa première victoire en sets consécutifs dans ce tournoi - même si elle a été marquée par une longue discussion afin de déterminer si un coup était valide ou non.

Del Potro a vaincu l’Australien Jordan Thompson 6-4, 6-4, 6-0 pour atteindre le quatrième tour, où il croisera le fer avec la 10e tête de série Karen Khachanov, vainqueur de Martin Klizan 6-1, 6-4, 6-3.

Au premier jeu du troisième set, Thompson a été crédité d’un as alors qu’il était en situation de bris. Del Potro a cependant contesté la décision de l’arbitre, estimant que la balle avait atterri hors des limites. Cette erreur n’a toutefois rien changé sur l’issue de la rencontre, puisque del Potro est parvenu à le briser et à conclure le troisième set à zéro.

Par ailleurs, le finaliste à Roland Garros l’an dernier, Dominic Thiem, a pris la mesure de Pablo Cuevas 6-3, 4-6, 6-2, 7-5. Il aura rendez-vous au prochain tour avec le favori local, Gaël Monfils. Ce dernier a évincé son compatriote Antoine Hoang 6-3, 6-2, 6-3.

Plus tôt samedi, Stanislas Wawrinka a porté sa fiche à 4-0 contre Grigor Dimitrov dans les tournois du Grand Chelem - il l’a battu une fois dans chacun des tournois majeurs -, lui permettant ainsi d’accéder au quatrième tour pour la huitième fois de sa carrière.

Wawrinka, le champion à Roland Garros en 2015 qui a aussi été le finaliste du tournoi en 2017, est venu à bout de Dimitrov 7-6 (5), 7-6 (4), 7-6 (8), dans un duel qui a été interrompu après deux sets à cause de la noirceur la veille.

Dimitrov a obtenu de nombreuses opportunités de renverser le Suisse: il a disposé d’une balle de manche au premier set, puis de cinq autres au dernier bris d’égalité, qu’il menait 6-2.

Wawrinka, la 24e tête de série, a remporté trois titres majeurs en carrière.

Les têtes de série Alexander Zverev (no 5), Stefanos Tsitsipas (no 6) et Fabio Fognini (no 9) ont aussi gagné samedi à Roland Garros.

Tsitsipas affrontera Wawrinka au prochain tour, alors que Zverev sera confronté à Fognini.

En double, la journée a été marquée par de nombreuses surprises. Les détenteurs de 16 titres du Grand Chelem, Bob et Mike Bryan, ainsi que les favoris, Lukasz Kobot et Marcelo Melo, ont été sortis au deuxième tour.

Les frères Bryan ont plié l’échine 6-3, 7-6 (7) devant Horia Tecau et Jean-Julien Rojer, tandis que Kobot et Melo ont encaissé une défaite de 5-7, 6-2, 6-3 contre Fabrice Martin et Jérémy Chardy.