Pandora compte 70 millions d’utilisateurs actifs tous les mois, ce qui en fait le premier service musical en ligne du pays, selon le communiqué.

SiriusXM achète le service musical en ligne Pandora

WASHINGTON — Le groupe SiriusXM, qui domine la radio par satellite aux États-Unis, a annoncé lundi le rachat de Pandora, l’un des premiers services musical en ligne du pays. Une transaction valorisée à 3,5 milliards $.

La transaction se fera entièrement par actions, précise SiriusXM dans un communiqué.

SiriusXM, qui est le leader de la radio par abonnement aux États-Unis et offre des dizaines de programmes musicaux, sportifs ou d’informations particulièrement prisés par les automobilistes, voit dans ce rachat le moyen «d’étendre significativement sa présence au-delà des automobiles dans les domiciles et autres domaines mobiles», souligne le communiqué, ajoutant toutefois que pour l’heure il n’y aura pas de changement de programmation.

SiriusXM fonctionne par abonnement mensuel alors que Pandora met à disposition des auditeurs une offre gratuite avec de la publicité ainsi qu’une offre payante pour 4,99 et 9,99 $ par mois qui permet d’échapper à la publicité.

SiriusXM revendique 36 millions d’abonnés en Amérique du Nord et quelque 23 millions de personnes qui testent ses services chaque année. SiriusXM est souvent disponible en essai gratuit pendant quelques mois pour les acheteurs de voitures neuves.

Pandora compte 70 millions d’utilisateurs actifs tous les mois, ce qui en fait le premier service musical en ligne du pays, selon le communiqué.

SiriusXM compte s’appuyer sur les points forts des deux groupes pour développer leur présence dans l’automobile pour ce qui concerne Pandora et partout ailleurs pour les émissions de SiriusXM.

L’offre de SiriusXM de 1,44 action pour chaque action de Pandora représente une prime de 13 % par rapport au prix moyen — ajusté du volume de transaction — sur les 30 derniers jours à un prix de 10,14 $ par action Pandora.

«Nous pensons qu’il y a des opportunités significatives de créer de la valeur pour les actionnaires des deux entreprises en combinant nos deux activités complémentaires», a expliqué Jim Meyer, le PDG de SiriusXM, qui souligne notamment la force de l’offre audio financée par de la publicité la plus importante des États-Unis, ainsi que le savoir-faire technique de Pandora.

«Puissant mariage» 

La société de service musical en ligne offre ainsi la possibilité de se constituer des stations virtuelles de genres musicaux ou autour de certains artistes en affinant leur programmation en fonction des choix de l’abonné.

«Le puissant mariage entre le contenu de SiriusXM, sa place dans l’automobile et des produits premium par abonnement avec le plus grand service de service musical en ligne audio des États-Unis va donner naissance à la plus grande entreprise de divertissement audio du monde», a souligné pour sa part Roger Lynch, le PDG de Pandora.

La radio par satellite est particulièrement prisée aux États-Unis, la taille du pays rendant extrêmement difficile de diffuser par voie hertzienne des programmes nationalement, sans interruption dans la diffusion et avec la qualité sonore exigée aujourd’hui par les consommateurs.

La transaction — approuvée par les membres indépendants du conseil d’administration de Pandora et par l’ensemble du CA de SiriusXM —devrait être close au premier trimestre de 2019 et les deux entreprises ont réitéré leurs prévisions financières pour 2018.

SiriusXM, qui détient déjà environ 15 %  du capital du service de service musical en ligne, prévoit ainsi un chiffre d’affaires de 5,7 milliards de dollars contre 390 à 405 millions $ pour Pandora.

l’accord de fusion permet toutefois à Pandora de continuer à chercher d’autres propositions de fusion ou de rachat, précise le communiqué de SiriusXM.