Denis Shapovalov a eu l'avantage 4-1 pour les bris et 7-5 pour les as. Il a pris l'élan victorieux avec un bris lui donnant les devants 2-1 au dernier set, pour ensuite garder son service à zéro lors du jeu suivant.

Shapovalov bat Tiafoe et rejoint Auger-Aliassime en demi-finales

MIAMI — Le Canadien Denis Shapovalov a rejoint son compatriote Félix Auger-Aliassime en demi-finales à l'Omnium de Miami, jeudi, l'emportant 6-7 (5), 6-4 et 6-2 devant Frances Tiafoe, des États-Unis.

L’Ontarien de 19 ans a rejoint son compatriote Félix Auger-Aliassime en demi-finales de l’Omnium de Miami, jeudi, l’emportant 6-7 (5), 6-4 et 6-2 face à l’Américain Frances Tiafoe.

Shapovalov, 20e tête de série, fera face au Suisse Roger Federer, no 4, en demi-finales de ce tournoi Masters 1000. Ce sera le premier face à face entre Shapovalov et Federer, vainqueur du Sud-Africain Kevin Anderson 6-0 et 6-4.

«C’est un match, je pense, que j’ai attendu toute ma vie, a confié Shapovalov. Ce sera un rêve qui se réalise d’affronter Roger ici en demi-finale d’un Masters 1000.»

Auger-Aliassime, qui a dû franchir les qualifications pour accéder au tableau principal, se mesurera pour sa part à l’Américain John Isner, septième tête d’affiche. Les deux matchs auront lieu vendredi.

À 37 ans, Federer a l’âge combiné des deux jeunes joueurs canadiens.

«C’est génial pour le sport, car ils représentent l’avenir du tennis lorsque nous serons partis et que nous serons assis à les regarder frapper les balles, a mentionné Federer à propos des jeunes Canadiens. Ce sera un plaisir de les regarder non seulement parce que ce sont d’excellents joueurs, mais aussi parce que ce sont de bonnes personnes.»

Si Shapovalov et Auger-Aliassime l’emportent, on aurait alors droit pour la première fois à une finale d’un tournoi de la série Masters 1000 entre deux jeunes adolescents. Ce serait également la deuxième finale d’un tournoi ATP entre deux Canadiens, cinq ans après la victoire de Milos Raonic contre Vasek Pospisil au tournoi de Washington.

Shapovalov et Auger-Aliassime font les manchettes deux semaines après la victoire de Bianca Andreescu, âgée de 18 ans, à l’omnium d’Indian Wells, en Californie.

Le match Tiafoe-Shapovalov a commencé avec plus de trois heures de retard en raison de la pluie. Quand il a finalement commencé, les amateurs n’ont pas été déçus, car les deux joueurs ont réussi des coups gagnants à répétition.

«C’est vraiment très difficile de se préparer avec la pluie et d’avoir à se préparer rapidement pour le match, a reconnu Shapovalov. Mais ça fait partie du sport et c’est quelque chose qu’on apprend à gérer avec l’expérience.»

Shapovalov a effacé un déficit d’une manche grâce à deux bris à la deuxième et deux autres à la troisième contre Tiafoe, no 28.

Avec une égalité de 1-1 dans la manche décisive, Shapovalov a pris l’avance pour de bon lorsqu’il a converti sa quatrième balle de bris du jeu.

Shapovalov a eu l’avantage 4-1 pour les bris et 7-5 pour les as.

Un autre bris l’a amené aux portes de la victoire, concrétisée sur un coup trop profond de son rival.

Shapovalov accède à une troisième demi-finale en série Masters, après la Coupe Rogers de 2017 et Madrid l’an dernier. Son parcours à Miami inclut un gain en trois sets aux dépens de Stefanos Tsitsipas, le 10e joueur au monde.

La surprise Auger-Aliassime

Il est légitime de trouver surprenante la présence de Félix Auger-Aliassime en demi-finales à Miami. Ça surprend aussi le principal intéressé.

Le Canadien de 18 ans affrontera John Isner, un puissant serveur américain de 33 ans, qui est aussi le champion en titre.

Auger-Aliassime est le plus jeune joueur encore au tableau, à ce tournoi où beaucoup de jeunes ont fait des vagues. Il n’a pas le temps de penser à la rapidité à laquelle il gravit les échelons, par contre.

«Beaucoup de choses fonctionnent, évidemment, a dit le Québécois. Je pense que je me suis amélioré au cours des dernières semaines. Mais je ne veux pas m’attarder à ça pour le moment.

Auger-Aliassime ne figurait même pas au top 100 il y a deux mois, ni dans le top 50 au début de l’Omnium de Miami. Il est maintenant assuré de grimper au moins à la 33e position, lundi. Il deviendra le premier joueur masculin né dans les années 2000 à atteindre le top 50.