L'All England Club a accordé une dérogation à Serena Williams qui, malgré son 183e rang mondial, sera 25e tête de série du tableau principal à Wimbledon.

Serena Williams sera tête de série à Wimbledon

LONDRES — L’Américaine Serena Williams sera 25e tête de série au tournoi de Wimbledon, qui débute la semaine prochaine.

De retour de grossesse, l’Américaine de 36 ans n’occupe que le 183e rang mondial et ne peut donc théoriquement prétendre à être tête de série. L’ex-numéro 1 mondiale s’est malgré tout vu accorder ce statut privilégié, même si les organisateurs suivent en général le classement mondial pour les têtes de série. À Wimbledon toutefois, ils se réservent le droit d’apporter des modifications pour «un tirage équilibré».

Le refus des organisateurs de Roland-Garros d’accorder le statut de tête de série à Williams avait été qualifié à la fin mai de «ridicule» par la fille et conseillère de Donald Trump, Ivanka. La question du traitement sur le circuit par les organisateurs des femmes de retour d’un congé maternité s’était alors posée. Blessée à l’épaule, l’Américaine avait finalement déclaré forfait avant d’affronter Maria Sharapova en huitième de finale. 

En insérant Williams au sein du top 32, l’All England Club lui a fourni une sorte de «protection» en lui garantissant de ne pas affronter une autre joueuse parmi les têtes de série lors des deux premières rondes. Les autres têtes de série éviteront aussi de l’affronter tôt dans le tournoi. Williams, qui détient 23 titres majeurs en simple — un record de l’ère moderne — n’a pas joué à Wimbledon en 2017, mais a triomphé lors de ses deux dernières participations, en 2015 et 2016.

Pas Murray

En revanche, Andy Murray, lui aussi ancien no 1 mondial qui a tout juste commencé à rejouer après un an d’absence, ne sera pas tête de série chez les messieurs. Vainqueur à deux reprises sur le gazon londonien, l’Écossais sort à peine d’un tunnel d’un an, perturbé par un problème à la hanche qui l’a contraint à subir une opération en janvier.

Son retour sur les courts au Queen’s il y a quelques jours ne s’est pas passé comme prévu. Redescendu au 156e rang mondial, il s’est frotté d’entrée à l’Australien Nick Kyrgios (21e) et n’a pu éviter la défaite malgré une prestation solide. Il s’est du coup aligné à Esatbourne cette semaine sur gazon et a gagné lundi son premier match en un an.

La précédente victoire de l’Écossais remontait au huitième de finale de Wimbledon, en 2017.Murray n’a pas encore décidé s’il s’alignerait sur le gazon londonien la semaine prochaine. 

+

BOUCHARD ET ANDREESCU À UN GAIN DU TABLEAU PRINCIPAL

Les Canadiennes Eugenie Bouchard et Bianca Andreescu ne sont plus qu’à une victoire du tableau principal à Wimbledon, puisque les deux joueuses ont gagné leur deuxième match des qualifications, mercredi.

Bouchard, 191e raquette mondiale, a vaincu la Tchèque Karolina Muchova 6-2, 2-6, 6-3, tandis qu’Andreescu, classée 184e à l’échelle de la WTA, a eu le meilleur 6-4, 6-3 face à la Chinoise Yingying Duan.

Âgée de 24 ans, Bouchard a eu besoin d’une heure et 54 minutes pour achever Muchova, 223e au monde. Bouchard a placé seulement 45 pour cent de ses premières balles de service en jeu, mais a été victime de seulement trois bris de service au cours du match.

De son côté, Andreescu n’a jamais perdu de jeu au service contre Duan, 108e au monde et quatrième tête de série des qualifications.

Bouchard devait retourner sur les terrains plus tard mercredi pour disputer un match de premier tour des qualifications en double féminin en compagnie de l’Américaine Caroline Dolehide.

Lors du dernier tour des qualifications en simple, jeudi, Bouchard croisera le fer avec la Colombienne Mariana Duque-Marino, 97e joueuse au monde et deuxième tête de série du tableau. Pour sa part, Andreescu sera opposée à l’Allemande Antonia Lottner, 128e au classement mondial.

Les Canadiens Brayden Schnur et Peter Polansky seront aussi en action jeudi lors du dernier tour des qualifications du côté du simple masculin. Schnur a rendez-vous avec l’Américain Christian Harrison, tandis que Polansky jouera contre l’Australien Jason Kubler.