L'unité des soins intensifs de l'Hôpital de Gatineau a pu rouvrir mercredi matin, après plus de trois jours de fermeture.
L'unité des soins intensifs de l'Hôpital de Gatineau a pu rouvrir mercredi matin, après plus de trois jours de fermeture.

Réouverture des soins intensifs à l'Hôpital de Gatineau

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
En bris de service depuis la fin de semaine, l'unité des soins intensifs de l'Hôpital de Gatineau a repris ses activités mercredi matin.

C'est le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a annoncé cette «bonne nouvelle» sur Twitter.

«La réouverture du service a été possible aujourd’hui suite à la réaffectation d’infirmières déjà formées en soins intensifs dans l’organisation», a fait savoir par communiqué le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO).

L'organisation poursuit tout de même ses recherches pour trouver «davantage de ressources» en mesure de travailler aux soins intensifs. Les autres établissements de santé du Québec sont par exemple sollicités pour savoir s'ils peuvent «prêter» des infirmières à l'Outaouais sur une base temporaire.

Le CISSSO souhaite aussi voir si des infirmières retraitées ayant de l'expérience aux soins intensifs peuvent venir en renfort et si des agences privées peuvent fournir de la main-d'oeuvre détenant une telle expertise.

Le CISSSO affirme dans son communiqué être «confiant que la réouverture du service des soins intensifs sera durable».

Le président du Syndicat des professionnelles en soins de l'Outaouais (SPSO), Patrick Guay, a fait savoir que deux infirmières des soins intensifs de l'Hôpital de Gatineau qui avaient été envoyée à l'unité COVID-19 de l'Hôpital de Hull ont notamment été rapatriées. Deux infirmières ayant déjà travaillé aux soins intensifs et qui n'ont besoin que d'un «rafraîchissement» pourront offrir quelques quarts de travail par semaine, tandis que cinq autres professionnelles déjà à l'emploi du CISSSO seront formées pendant six semaines afin de pouvoir se joindre à l'équipe, a indiqué M. Guay.

Le président du SPSO affirme que les infirmières des soins intensifs de l'Hôpital de Gatineau «sont contentes» de la réouverture de l'unité.

À LIRE AUSSI: Soins intensifs: un bris de service à durée indéterminée à l'Hôpital de Gatineau

Le CISSSO cherche par ailleurs à pouvoir le poste de chef d'unité aux soins intensifs de l'hôpital du boulevard de La Vérendrye Ouest. M. Guay a précisé que l'infirmière qui occupait cette fonction a récemment choisi de retourner travailler à l'urgence.

La fermeture des soins intensifs de l'Hôpital de Gatineau en raison d'un manque d'infirmières, dans la nuit de samedi à dimanche, avait forcé le transfert de quatre patients. Deux d'entre eux avaient été transportés à Montréal, un avait pris le chemin de l'Hôpital de Papineau et l'autre avait été envoyé à l'Hôpital de Maniwaki.