Un groupe de soutien aux travailleurs migrants a organisé un rassemblement virtuel, dimanche.
Un groupe de soutien aux travailleurs migrants a organisé un rassemblement virtuel, dimanche.

Rassemblement pour que les résidents non permanents aient le statut d’immigrés

TORONTO — Un groupe de soutien aux travailleurs migrants a organisé un rassemblement virtuel, dimanche.

Le Migrant Rights Network veut que le premier ministre Justin Trudeau accorde tout de suite le plein statut d’immigré aux résidents non permanents.

Cela fournirait des services de santé, y compris l’hospitalisation et l’accès aux médecins, une protection des travailleurs contre la discrimination et les abus, ainsi qu’un accès à des augmentations de salaire permanentes et à des congés payés d’urgence.

Des travailleurs agricoles, des aidants naturels et des travailleurs de la construction, entre autres, ont exprimé la nécessité du soutien gouvernemental accordé aux Canadiens, en ces temps de pandémie.

Sans cela les migrants ne peuvent se nourrir alors qu’ils luttent déjà pour survivre, selon la porte-parole du Migrant Rights Network, Sarom Rho.

Elle a dit que la majorité des migrants sont payés à bas salaire et font face à de nombreux autres défis.

«Les entreprises canadiennes profitent du caractère intentionnellement temporaire (de leur travail). Il y a un système d’immigration à deux niveaux», a déclaré Mme Rho, ajoutant que le coronavirus a durement frappé les migrants et les pauvres.

«Sans accès à un soutien du revenu d’urgence, les migrants ont traversé la crise sans droits fondamentaux au travail, et sans protection sur le plan de la santé et de la sécurité. Certains en ont péri. Nous avons faim et nous sommes sans logis.»