Le quatuor Qw4rtz a fait un passage remarqué a l'émission La France a un incroyable talent alors que leur performance leur a permis d'atteindre les demi-finales

QW4RTZ en demi-finale de l'émission La France a un incroyable talent [VIDÉO]

Plusieurs Français ont eu le bonheur de découvrir les gars de Qw4rtz à l’occasion de la diffusion du troisième épisode de l’émission La France a un talent incroyable où ils ont réussi à se faufiler en demi-finale causant par le fait même un déferlement d’a capella sur les réseaux sociaux.

Le quatuor n’a pas hésité bien longtemps devant la recommandation qui lui a été faite de participer à l’émission, même si le calendrier était bien rempli avec la tournée qui les amène aux quatre coins du Québec. «On a été chanceux pour la première étape ça s’est bien inséré dans les dates mais pour la deuxième étape c’était un peu plus complexe. Ça nous a obligés à reporter certains spectacles et à déplacer des choses. Disons qu’on avait un horaire déjà chargé et on en a fait un horaire surchargé!», souriait Louis-Alexandre Beauchemin qui ne pouvait rien révéler de la prochaine étape qui a déjà été enregistrée.

Fort de son expérience, Qw4rtz s’est présenté devant les juges en pleine possession de ses moyens. «Il y a des participants dont c’est le premier essai dans ce milieu-là, nous on a la chance de faire ce métier. C’était une belle opportunité de montrer ce qu’on sait faire à un public qui ne nous connaît pas. Ça nous a permis de faire un numéro un peu spécial parce qu’on savait que personne ne nous reconnaîtrait.»

Vous pouvez également visionner la vidéo ici

Ce numéro était tout à fait à l’image de Qw4rtz: drôle, explosif et surprenant. Louis-Alexandre Beauchemin, Philippe C. Leboeuf, François FA2 Dubé et François Pothier Bouchard ont revêtu des costumes du Moyen-Âge et ont fait croire aux juges qu’ils interpréteraient des classiques de cette époque. Dès les premières notes, l’illusion était parfaite jusqu’à ce que le public reconnaisse les notes de La Tribu de Dana. Avec l’énergie qu’on leur connaît, les chanteurs ont enlevé leurs costumes et complété leur medley avec Believer de Imagine Dragon et Girls like you de Maroon 5.

«On était nerveux avant d’embarquer devant un public qui ne nous connaît pas et devant des juges qui peuvent autant faire le show en étant dithyrambiques qu’en étant sans pitié. De plus, il y a une grande différence entre le public français et le public québécois. On pense que parce qu’on parle la même langue c’est la même chose, mais pas du tout. On avait hâte de voir comment ce serait reçu.»

La réaction des juges leur étant favorable, ils n’ont pas eu à attendre bien longtemps celle du public. «Ç’a été instantané! Mon téléphone a cessé de fonctionner tellement je recevais de notifications!», raconte Louis-Alexandre Beauchemin.

Peu importe le résultat de leur prochaine prestation qui sera diffusée le 11 décembre sur la chaîne française M6, le quatuor ne regrette rien. «Quand on fait quelque chose comme ça, on espère que ce ne sera pas un coup d’épée dans l’eau et, déjà, de voir une réponse aussi positive, si instantanée, c’est vraiment le fun pour nous.»

Ce n’est pas la première fois que Qw4rtz se produit en Europe mais cette fois-ci ça pourrait bien être un point tournant. «On est déjà allé faire notre tour en France, en Belgique mais c’était plus modeste. On a cette chance de pouvoir entrer par la grande porte dans les ménages français. Cette émission obtient plusieurs millions de cotes d’écoute! Des chiffres auxquels on n’est pas habitué au Québec. On espère pouvoir faire notre place mais après on verra. On est chanceux, vraiment chanceux de pouvoir faire ce métier et, de se dire que ça continue chaque jour, c’est déjà un rêve accompli. S’il y a quelque chose de plus, ce n’est que du bonheur de plus. On est tellement reconnaissant du succès qu’on a pu avoir dans notre vie.»

La tournée québécoise va aussi très bien. Tellement bien en fait qu’une supplémentaire vient d’être ajoutée à la salle J.-A.-Thompson le 13 octobre 2019. «Quand j’étais jeune et que je voyais cette salle-là, je n’aurais jamais cru cela possible dans ma vie», s’étonne encore Louis-Alexandre Beauchemin. Il y aura encore plusieurs occasions de voir ou de revoir leur spectacle Le meilleur des quatre, ce qui leur donnera du temps pour mijoter un nouveau spectacle. «On continue de repousser nos propres limites. Le confort c’est dangereux dans la création. Il nous reste du temps pour tenter de surprendre encore plus les fans de Qw4rtz et d’aller en chercher d’autres. On cogite parce qu’il faut se renouveler constamment dans ce métier.»