L’inspecteur Marc Tremblay, à l’emploi du Service de police de Bromont depuis 18 ans, a été arrêté mercredi. Il est soupçonné d’avoir commis des gestes à caractère sexuel à l’endroit de deux collègues de travail.
L’inspecteur Marc Tremblay, à l’emploi du Service de police de Bromont depuis 18 ans, a été arrêté mercredi. Il est soupçonné d’avoir commis des gestes à caractère sexuel à l’endroit de deux collègues de travail.

Police de Bromont: un inspecteur arrêté pour agression sexuelle

Un membre de la direction du Service de police de Bromont, l’inspecteur Marc Tremblay, a été arrêté mercredi par la Sûreté du Québec. Le policier, suspendu de ses fonctions depuis l’automne dernier, fait l’objet d’accusations d’agression sexuelle.

Policier depuis 18 ans à Bromont, l’inspecteur Tremblay a été arrêté par les membres de la Direction des normes professionnelles de la Sûreté du Québec. «On confirme l’arrestation d’un employé du Service de police de Bromont qui faisait l’objet d’un mandat d’arrestation», précise la sergente Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie. 

Le mandat d’arrestation, dont La Voix de l’Est a obtenu copie, indique que le policier est soupçonné d’avoir agressé sexuellement deux personnes, le 26 septembre 2019, à Bromont. Les présumées victimes sont deux collègues de travail, soit une policière et une membre du personnel civil.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, les gestes qu’il est soupçonné d’avoir posés se seraient déroulés lors d’une soirée festive où étaient notamment réunis des membres du service de police. Le rassemblement se tenait dans un restaurant-bar de Bromont et se serait poursuivi dans un autre établissement licencié du territoire. 

L’enquête policière a été menée par la SQ. De nombreux témoins auraient été rencontrés par les enquêteurs, selon ce que La Voix de l’Est a appris. 

Le policier, bien connu dans la région, était suspendu de ses fonctions depuis le 19 novembre dernier. La raison de son absence qui se prolongeait n’avait jamais été évoquée. 

Le directeur du Service de police de Bromont, Jean Bourgeois, n’a pas voulu s’adresser à La Voix de l’Est au sujet de l’arrestation d’un membre de sa garde rapprochée. Il a référé le journal au service des communications de la Ville. 

La directrice des communications de la Ville de Bromont, Catherine Page, a fait savoir que l’inspecteur Tremblay est toujours suspendu avec solde.

«On va attendre le verdict. Il est suspendu avec solde tant qu’on n’a pas la décision, a-t-elle précisé. C’est au niveau de la justice maintenant. Il n’y a aucun commentaire à faire.»

Au terme de son arrestation, Marc Tremblay a été remis en liberté. Il doit comparaître le 16 juillet prochain au palais de justice de Granby.