Le fondateur du Grand défi Pierre Lavoie affirme que le gouvernement fédéral aurait dû se contenter de décriminaliser la marijuana.

Pierre Lavoie sur le cannabis: la décriminalisation aurait été suffisante

MONTRÉAL — Sans vouloir être alarmiste, le promoteur par excellence des saines habitudes de vie, Pierre Lavoie, estime que la légalisation du cannabis vient en contradiction avec ce qu'il tente d'inculquer au Québec depuis 10 ans.

En entrevue à La Presse canadienne, le fondateur du Grand défi Pierre Lavoie affirme que le gouvernement fédéral aurait dû se contenter de décriminaliser la marijuana.

Selon lui, si Ottawa voulait absolument aller de l'avant avec la légalisation, il aurait dû patienter une autre année, le temps de mieux analyser les répercussions chez les jeunes.

«Ça fait peur, on va trop vite», lance Pierre Lavoie. «Il faut protéger nos enfants», ajoute-t-il.

Dans cette optique, M. Lavoie se dit totalement d'accord avec l'intention du nouveau premier ministre François Legault de repousser à 21 ans l'âge de consommer du cannabis.

Mais il laisse «la chance au coureur», souhaitant que les gouvernements investiront massivement en prévention «pour éviter les problèmes».

«Et si jamais on s'aperçoit que collectivement, cette légalisation n'est pas très bonne et que ça dérape, on pourrait peut-être reculer à quelque part», conclut-il.

Entre-temps, 75 villes participent ce week-end à La Grande marche du Grand défi Pierre Lavoie, en collaboration avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.

Samedi et dimanche, dépendant des municipalités, plus de 50 000 marcheurs effectueront une boucle de 5 km.

Ce partenariat entre la Fédération des médecins omnipraticiens et le Grand défi vise à donner aux médecins de famille des outils supplémentaires pour combattre la sédentarité chez leurs patients.